Sign in
Download Opera News App

 

 

Festival Tonkpi Nihidaley : Mabri lance la 5è édition prévue !

Le Président du Festival Tonkpi Nihidaley, Dr Abdallah Toikeusse MABRI, a procédé ce samedi 23 juillet 2022, au CNMS d'Abidjan Cocody St Jean, au lancement officiel de la 5e édition.


Tonkpi Nihidaley, appellation du festival des arts et de la culture Dan se tiendra du 7 au 11 décembre prochain à Man pour le grand bonheur des populations de la région du Tonkpi et du District des montagnes. L'évènement est à sa 5e éditions! «Quand c'est bon on ne voit pas le temps passé car il est chargé d'émotions et d'émerveillement», a d'ailleurs relevé le Dr Alber Mabri Toikeusse, insistant sur le chemin parcouru dont une édition manquée à cause de la Covid-19.

L'occasion a également été pour le président de l'Association Tokpi Nihidaley de remercier tous ceux qui participent à la réussite de festival depuis sa première édition. Dans cet élan Mabri Toikeusse a appelé les partenaires de cet événement, les fils et les filles de la région ainsi que toutes les autres communautés à venir communier en décembre au pied de la montagne, au pied du Tonkpi. «Je voudrais donc vous inviter à venir vivre avec nous les richesses de notre riche patrimoine culturel, celui des Dan, mais aussi celui d'autres peuples d'ici et d'ailleurs», a insisté celui préside également le Conseil Régional du Tonkpi.


Tonkpi Nihidaley: 5ans déjà...du lourd se prépare pour décembre prochain

C'est en 2017 que le conseil régional du Tonkpi que préside le ministre d’Etat M. Abdallah Mabri Toikeusse a institué le Festival des Arts et de la Culture Dan dénommé Tonkpi Nihidaley pour promouvoir et préserver le riche patrimoine du peuple Dan et par extensions nos cultures nationales dans leur ensemble. Et depuis 5ans, l'objectif reste le même.

C'est pourquoi le Professeur Lou Mathieu Bamba, commissaire général de ce festival confira à son tour que Tonkpi Nihidaley voudrait rester fidèle à lui-même, c'est-à-dire produire le même enthousiasme et la même ferveur que les éditions précédentes ! «C’est un engagement pour notre région à assouvir son désir d’éternité en créant par lui-même et pour lui-même les conditions de son bien-être à travers trois objectifs que festival s’est assigné, à savoir : Faire de la culture un fondement du développement durable et intégral de la région ; Faire de la culture qui pour nous est politiquement inodore et sans saveur, un creuset de rassemblement des fils et filles du Tonkpi pour relever le défi de la cohésion sociale et de la paix ; Et enfin trois, faire de la culture un instrument de prise de conscience, pour relever le défi du brassage des cultures où chaque peuple est appelé à aller en avant tout en restant lui-même. Mesdames et messieurs, en dépit des conjonctures de plus en plus difficiles, Tonkpi Nihidaley veut rester fidèle à lui-même, il faut célébrer la culture, il faut donner au peuple Dan et à ses illustres invités, l’occasion de vibrer au son des expressions plurielles de sa culture», a-t-il insisté.

Pour ce faire, «Depuis la précédente édition, la stratégie de lancement se fait aussi bien au plan national qu’au plan régional. Ainsi après ce lancement national auquel nous procédons donc ce jour, la caravane de Tonkpi Nihidaley va s‘ébranler à travers la région du Tonkpi, dans les différents départements selon le programme suivant : Sipilou le 01 Août, Biankouma le 02 Août, Man le 03 Août, Danané le 04 Août, Zouaougnin le 05 Août. De cette façon, progressivement, l’appropriation de l’évènement se fait en profondeur, de façon participative et holistique».

Notons également que plusieurs activités seront au rendez-vous comme aux éditions précédentes. Ce sont entre autre les danses et les masques ; L’exposition sur les grandes variées de produits locaux et de la sous-région ; les concours de mode et de pagnes traditionnels Dan et de la beauté féminine Dan dénommé « Seunga » ; L’art culinaire Dan ; les moments des femmes, les moments des jeunes et les moments des tout-petits ; les jeux et sports traditionnels notamment la lutte et la course des masques...

Et comme le précise le Professeur Lou Mathieu Bamba, «le train de Tonkpi Nihidaley ne laisse personne en bordure du chemin». Justement, les initiateurs ont encore honoré l'une des particularités de ce festival, celle d'associer chaque année un peuple de Côte d'Ivoire en qualité d'invité spécial national pour faire découvrir aux festivaliers la quintessence de sa culture. Ainsi en plus des peuples alliés et voisins invités, «l'honneur est fait au peuple de la région des grands ponts» pour cette 5e édition. S'agissant du pays invité cette fois, «Je vous en réserve la surprise à Man lorsque nous nous rencontrerons en décembre prochain. Mais nous ferons en sorte que comme la Turquie, comme la Chine, nous puissions avoir d’autres pays qui se déplacent avec nous, à Man dans le Tonkpi pour vivre le Tonkpi Nihidaley», a ajouté le ministre Albert Mabri Toikeusse.

Concernant le forum économique sur les potentialités économiques de la région du Tonkpi, après le café des montagnes lors de l’édition précédente, le choix cette année se porte sur le manioc dont les qualités et bienfaits dans la société Dan et Ivoirienne en générales méritent d’être connus et promus.


"Culture et religion", thématique retenue pour l'édition 5

La 5e édition a décidé de prendre pour thème «Culture et religion» ! Pour l'enseignant chercheur, «Il s’agit de deux réalités très présentes dans notre région, voire dans notre pays. Si nos peuples sont de grandes spiritualités, les voies d’accès à la transcendance sont variées»


Par ailleurs , le Professeur Lou Mathieu Bamba invite déjà les futurs festivaliers, Hommes et Femmes de la culture, Professeurs, Libres penseurs, Chefs traditionnels, Gardiens de nos Us et Coutumes, Guides religieux, Fidèles pratiquants de différentes confessions religieuses ou simples citoyens de tous bords à nourrir les réflexions suivantes pour la grande rencontre de Man, du 7 au 11 décembre: «La valorisation et la promotion de nos cultures et traditions sont-elles compatibles ou incompatibles avec la présence de plus en plus prononcée des religions outres que traditionnelles ? Dans un monde et dans un temps de plus en plus favorable à la rencontre des cultures et des spiritualités, comment parvenir à une promotion culturelle réussit et respectueuse de son originalité pour un développement durable. Quelle place les religions et nos cultures peuvent-elles ensemble tenir dans l’exercice de l’affirmation de la dignité et de l’identité de nos peuples ?»

Pour rappel, Tonkpi Nihidaley, est un néologisme dont il importe de préciser le sens et la visée chaque fois que l’occasion est propice. «Tonkpi renvoie à la grande montagne qui a donné le nom à la région montagneuse de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Et Nihidaley en langue Dan veut dire la joie, le bonheur. Ensemble, les deux mots expriment la valeur de la solidarité pour réaliser dans l’union, le bonheur dans région voire au-delà». Affaire à suivre....


Mamadou Ouattara

Content created and supplied by: MamadouO (via Opera News )

festival nihidaley tonkpi édition

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires