Sign in
Download Opera News App

 

 

Divorce, dame de fer, arrestation, femme chef d’Etat : Simone Gbagbo dit tout

Simone Gbagbo, l’épouse de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, était en République Démocratique du Congo du 16 au 22 octobre dernier à l’occasion de la célébration des 30 ans d’existence du Ministère Chrétien du Combat Spirituel. Au cours de cette 13ème Convention Internationale des Femmes Messagères du Christ, Simone Gbagbo est revenue sur l’expérience personnelle qu’elle a vécue au moment de son incarcération, après la crise post-électorale de 2010-2011.

Parlant de son divorce en cours avec Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo dit ne rien se reprocher. « J’ai traversé des épreuves qui sont très fortes mais j’ai eu la grâce d’être guérie par Dieu. Quand le problème de divorce s’est présenté, j’avais suffisamment d’énergie en moi pour faire face. Ce qu’on dit, c’est : femmes, soyez soumises à vos maris. Et moi, je pense avoir fait cela dans ma vie. Peut-être que je n’ai pas fait totalement ce qu’il espérait, on ne sait jamais. », a-t-elle indiqué tout en ajoutant que l’image de Dame de fer qui lui est attribuée est l’œuvre de certains médias français.

Une image négative qui lui a valu des injustices notamment la douloureuse épreuve de l’arrestation du couple Gbagbo suite à la crise postélectorale 2010-2011. « C’est vrai que dans l’expérience que j’ai vécue, je considère quand même qu’il y a des injustices que j’ai vécues. Au moment de mon arrestation, j’ai été agressée comme ce n’est pas permis. Mon mari, lui au contraire, ils sont venus, ils l’ont protégé, lui qui était le chef de l’Etat. Parce que je suis une femme, ils m’ont battue. Parce que je ne suis pas restée à la maison pour faire la cuisine et m’occuper des enfants. », a-t-elle révélé.

Loin de s’apitoyer sur son sort, Simone Gbagbo dit avoir mené le bon combat. « J’ai fait tout cela et qu’est-ce que j’en tire ? Je n’ai même pas la reconnaissance de celui qui partageait ma vie. Est-ce la peine de continuer ce combat ? Ce qui m’arrive et qui me conduit, c’est ma vision pour l’Afrique. Ce que j’ai fait, ce sont des choses que j’ai cru juste de faire. Les combats que j’ai menés, ce sont des combats que j’ai cru juste de mener. C’est vrai qu’il y a des choses que je vais être obligée de recommencer. Mais il y a beaucoup de choses que j’ai réalisées. », précise-t-elle.

Enfin, Simone Gbagbo reste convaincue qu’une femme a beaucoup à apporter à la politique. « Je pense que la femme a des choses à apporter en politique et en Afrique, une femme peut devenir chef d’Etat. Je reste convaincue qu’une femme doit faire de la politique parce que si les femmes ne font pas la politique, la société va reculer. Il ne faut pas se laisser intimider ni culpabiliser parce qu’on n’a pas tort de faire la politique. Les hommes peuvent être complexés parce que leur épouse a une personnalité qu’il considère comme une personnalité trop forte qui les écrase. », conclut-elle.

Cyrille NAHIN 

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

laurent gbagbo simone gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires