Sign in
Download Opera News App

 

 

Korhogo: la "cherté de la vie" s’invite dans le sermon d’un imam lors de la grande prière de la Tabaski

La cherté de la vie est incontestablement un sujet qui intéresse tout le monde. La Tabaski célébrée ce mardi 20 juillet 2021 coïncide avec ce contexte difficile que connaît tous les ivoiriens en ce moment. A Korhogo, durant le traditionnel sermon de l’imam qui survient après la prière de la Tabaski, un imam n’a pas manqué de « prier pour que cette situation » s’éloigne des foyers ivoiriens. 


Ce mardi 20 juillet 2021 est un jour particulier pour la communauté musulmane. Partout sur le sol ivoirien, les hommes et les femmes de confession musulmane se sont rendus à la mosquée en début de matinée pour la traditionnelle prière qui se tient généralement entre 8:30 et 10:00. Mais force est de constater que être joie contraste avec la « grogne » généralisée des ivoiriens face à la cherté de la vie. La raison est simple, la préparation de cette fête n’a pas été facile pour certains foyers au vu des prix des produits qui ne cessent de grimper. 


Dans la commune de Korhogo, ville du nord du pays et capitale de la région du Poro, ce sujet s’est invité dans le sermon d’un imam. En effet, dans la « mosquée du 14 » ou mosquée « Soukpafolo », l’imam qui a dirigé la grande prière de cette matinée du 20 juillet n’a pas oublié d’exhorter les ivoiriens à beaucoup de courage face à la vie qui devient de plus en plus difficile. Tout en priant pour la régularisation de cette « situation difficile », l’imam qui prêche en trois langues (Malinké, Senoufo et Français) lors des rendez-vous importants appelle les fidèles musulmans et les ivoiriens à « toujours garder la foi pour les combats nobles ».

En espérant que toutes les prières faites en ce jour soient fructueuses, nous souhaitons une bonne fête de Tabaski à tous !

Cliquez sur suivre pour ne rien rater…

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

tabaski

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires