Sign in
Download Opera News App

 

 

Le curé d’Ars ivoirien est décédé à 100 ans

De son nom à l’état civil Doué Bertin fut un ancien soldat français avant d’accéder à la prêtrise. Né en 1922 dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire dans une famille modeste. Il s’enrôle très tôt dans l’infanterie militaire française. Ensuite, à l’occasion de la deuxième guerre mondiale, il sera emmené à se battre pour l’honneur de la France. Après la seconde guerre mondiale, il combattra du côté de l’Indochine. C’est au delà des rudes épreuves de cette guerre perdue par la France que proviendra une étincelle providentielle. Cette étincelle n’est autre que sa conversation au Christianisme, plus précisément le catholicisme. Tout juste après sa conversion et son retour en côte d’Ivoire, il va s’impliquer dans la pastorale villageoise en tant que Catéchiste. Cette implication pastorale va susciter en lui le désir de se faire prêtre. C’est avec l’aide de Mgr André Duroit qui était évêque de Bouaké et de son ancien frère d’arme le père Hébrard, qu’il débute son parcours qui commencera au petit séminaire de Gagnoa, ensuite au monastère des bénédictins de Bouaké et enfin au grand séminaire d’Anyama. Ce parcours est sanctionné par l’ordination sacerdotale à l’âge de 45 ans, le 29 Juin 1967. Au delà de son ordination tardive il va connaître un sacerdoce long et fructueux de 55 ans. L’on retient de lui, qu’il était un prêtre pieux, ascétique et un véritable tabernacle vivant. Par son exemple et son enseignement il a conduit beaucoup d’âme à Dieu. Il passait paisiblement sa retraite dans son village avant son rappel auprès de Dieu dans son village natal le 07 Janvier 2022 à Diahouin son village natal. C’est le mercredi 02 février 2022 qu’il a été porté en terre.

Que la terre lui soit légère.

Source : Aleitea

Ioannes2021

Content created and supplied by: Ioannes2021 (via Opera News )

doué bertin ivoirien

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires