Sign in
Download Opera News App

 

 

Terrorisme en Afrique, guerres dans le monde : Un complot pour l'anti-christ ?

Un constat particulièrement troublant s'impose dans l’évolution des crises sur la planète. Les initiatives et les compétences se multiplient comme atouts de prévention pour minimiser l'impact des déflagrations intercommunautaires ou internationales, mais, les conflits s'enlisent dans un schéma de fatalité irréversible.

Ce texte appelle à un constat, une réflexion en profondeur bien qu’ici, nous en donnions juste quelques pistes qui nous amènent à une conclusion eschatologique. Certes, depuis l’apparition de la déchéance humaine avec l’introduction du péché selon les écritures, le malheur, la mort, la fatalité n'ont eu de cesse de s'emparer de la vie du monde.


La chute de la condition humaine à l’origine de tous les malheurs que subit la planète, maudite par son Créateur après la désobéissance qui a conduit l’homme à se rebeller contre Elohim en se soumettant au père de la rébellion, Lucifer, n'en affecte pas moins les animaux, personnes innocentes, qui à en croire l’épître aux Romains, chapitre 8, ont été soumis à la vanité.

Pour en revenir de manière proprement dite au plan secret de régence du monde en gestation, situons nous à partir de la création des Nations Unies en 1945, présentée par ses initiateurs comme une sorte de remède, de garante de la paix mondiale.


Point besoin de faire des démonstrations pour faire le constat de la persistance de l’état de déliquescence du monde avec le foisonnement des conflits qui pour certains, tels que celui du Proche-Orient, se développe comme une métastase qui crée aujourd’hui des ramifications insurmontables comme la prolifération des mouvements djihadistes qui déstructurent littéralement les systèmes de défense des états en Afrique ou au Moyen-Orient.


Malgré le regroupement d'experts de tous genres en résolution de conflits, le monde va de mal en pire. Les Nations continuent à s'enfoncer dans des crises politiques, parfois aux allures de révolution à n'en point finir.


Le chaos s’installe partout avec la montée en puissance du terrorisme islamiste dont les effets contagieux inséminent les systèmes politiques vulnérables. En plus de 75 ans d'existence, l'ONU n'aura finalement réussi qu’une seule chose : l’échec politique et diplomatique dans la majorité des crises sans créer les conditions d'un climat mondial moins tendu à l'instar de la Société Des Nations (SDN).


La question qui intrigue dans cet imbroglio qui il faut le dire est loin d’être hasardeux, c’est indéniablement celle sur la fin de ce chaos généralisé, de cette ruée effrénée vers l’autodestruction. Sur ce point, les prédictions de l’Apôtre Paul en I Thessaloniciens 5v3 sont captivantes. ‘’ Lorsque les gens diront : « Maintenant règne la paix ! Maintenant nous sommes en sécurité !», alors précisément, la ruine fondra subitement sur eux, comme les douleurs saisissent la femme enceinte, et aucun n'échappera.’’ Et qui ou par qui cette paix tant attendue, ce salut inespéré, cette sécurité factice viendrait-t-elle ?


Pas grande explication sur cet aspect des choses, sauf que dans sa seconde épître aux Thessaloniciens au chapitre II, le même auteur, l’Apôtre Paul avertit : ‘’ 7En effet, le mystère de l'impiété agit déjà. Il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8Alors apparaîtra l'impie que le Seigneur [Jésus] détruira par le souffle de sa bouche et qu'il anéantira par la manifestation de son retour. 9La venue de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers 10et avec toutes les séductions de l'injustice pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas accueilli l'amour de la vérité pour être sauvés.11C'est pourquoi Dieu leur envoie une puissance d'égarement pour qu'ils croient au mensonge’’.

Serait-ce cet impie qui détiendrait cette capacité miraculeuse et prodigieuse d’épater l’humanité qui détiendrait les clés de l’instauration d’un climat de « paix et de sécurité » après lequel languit l’humanité ?


Aussi effarante soit-t-elle, la généralisation du chaos à laquelle l'on assiste avec l’apparition de phénomènes jusque-là méconnues pourrait être prémonitoire de l’arrivée d'un personnage multidimensionnel, politiquement charismatique qui ferait miroiter la solution à ses congénères. Mais jusqu’où et de quelle manière ? Question.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires