Sign in
Download Opera News App

 

 

"Certains pasteurs se comportent comme si les miracles dépendaient d'eux" Selon pasteur Allou

Dim2811211150

Pasteur Allou N'dri Raymond a livré un message sur la compréhension des miracles. photo : SB)

De qui dépendent les miracles accomplis par des hommes de Dieu? Telle est la question thème sur laquelle s'est penché ce Dimanche 28 Novembre, Pasteur Allou, premier responsable de l'Église Évangélique de Réveil International Béthel de Sassandra. L'éclairage sur ce thème est venu battre en brèche certaines opinions insidieusement insufflées dans l'esprit des chrétiens et qui présentent certains hommes de Dieu comme les dépositaires et les propriétaires des miracles qu'ils accomplissent à tour de bras. La réponse à cette question est sans ambages pour l'homme de Dieu qui a déclaré : "Nous voyons beaucoup de sortes de miracles. L'homme fait sa part, mais Dieu est libre de suivre ou pas".

Le prélat a par la suite orienté le peuple de Dieu dans le livre de Hébreux chapitre 11 du verset premier au quarante et dans Matthieu 21:21-22 pour expliquer que le miracle est possible à tout homme, à la seule condition qu'il donne sa vie à Jésus et qu'il y ajoute la foi. Étayant son message d'exemples concrets, il a démontré que la foi est l'élément déclencheur du miracle. Puis il a exhorté : "Mettez la foi dans ce que vous faites, car la prière du miracle n'est pas une vaine récitation". Il a poursuivi en faisant noter que les chrétiens ne voient pas de miracles parce qu'ils n'actionnent pas leur foi.

À entendre l'homme de Dieu, le manque de foi ou le doute tue la bénédiction, bloque le miracle et nous éloigne de Dieu. Le manque de foi des chrétiens donnent l'opportunité à certains pasteurs de laisser croire que les miracles dépendent d'eux et que leur foi à eux seuls est suffisante pour tous leurs fidèles. "Un chrétien qui n'a pas la foi n'est pas agréable à Dieu" a-t-il lancé avant de déplorer que: "Des gens qui ne vivent pas la foi sont dans nos églises où ils créent des problèmes à l'Église et aux pasteurs. Dieu n'aime pas les flêkê-flêkês, c'est à dire les personnes sans conviction qui se laissent emporter à tout vent et dont la foi dépend de celle de leur leaders religieux". Il a terminer en affirmant: "aucun miracle n'est impossible, rien n'est impossible, rien n'est tard, rien n'est bloqué, que Dieu ne puisse débloquer".

SRANKPAWA BOUAKE Dim2811211150

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

n'dri raymond

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires