Sign in
Download Opera News App

 

 

André Silver Konan aux Africains : "Au lieu de critiquer, écrivez sur la spiritualité africaine"

Le journaliste-écrivain André Silver Konan a jeté encore un pavé dans la mare ce dimanche, à travers un texte sur la spiritualité chrétienne. Comme souvent, il a été critiqué pour son engagement chrétien et sa réponse n'a pas tardé.

Alors qu'il lui était reproché de faire la promotion de la spiritualité chrétienne, après un texte intitulé "Méditation dominicale : Comprendre le verset d’Isaïe 4 sur les sept femmes qui veulent porter le nom d’un homme", André Silver Konan a réagi.

"Quand vous aurez fini de vous lamenter, vous commencerez à réfléchir sérieusement, pour proposer des textes de méditation, des livres sur la spiritualité africaine, des prières et invocations de vos dieux, etc. aux Africains", a-t-il déclaré.

"C'est cela le problème de certains Africains se disant intellectuels, vous ne faites aucun effort pour promouvoir vos croyances et vous utilisez tous vos efforts, pour critiquer ceux qui ont choisi d'être chrétiens ou musulmans et qui en plus, produisent des méditations, dans le cadre de leurs religions", a martelé André Silver Konan.

"Je répète : utilisez ce temps que vous prenez à vous en prendre aux chrétiens et musulmans africains, à réfléchir sur les livres saints de vos dieux, qui seront peut-être la Bible ou le Coran de demain. Personne ne le fera à votre place", a expliqué le journaliste-écrivain.

"En tout cas pas nous qui avons choisi d'être chrétiens ou musulmans, qui avons déjà des livres saints et qui enrichissons la Foi par nos réflexions sur la spiritualité des religions abrahamiques. Que les choses soient claires !", a encore martelé André Silver Konan.

Dans sa méditation médicale, le journaliste qui dit à qui veut l'entendre qu'il est un apprenti-théologien, décrypte que "très souvent, des personnes, voire des pasteurs, de bonne ou mauvaise foi, ont justifié la polygamie (je n'ai, personnellement rien contre cela, même si, en tant que chrétien, je suis persuadé de la justesse de la prescription du Christ sur le sujet, à savoir un homme pour une femme) par un verset de la Bible, relatif à sept femmes qui disent vouloir porter le nom d’un homme".

"En réalité, rappelle-t-il, dans le texte publié sur sa page Facebook, soit ces personnes sont de mauvaise foi, soit elles sont ignorantes. Ce verset n’a radicalement rien à voir avec le mariage, donc la polygamie, mais est en rapport avec la tribulation, donc les souffrances. Décryptage".

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

andré silver konan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires