Sign in
Download Opera News App

 

 

La cérémonie de dot après le décès de la femme: Quelle nécessité ?

La cérémonie de dot après le décès de la femme est-elle nécessaire ?


L'article ci-dessous a été inspiré d'un fait vécu et qui a amené à l'écrire et le partager pour chacun puisse donner son point de vue et aussi témoigné d'une expérience similaire vécu.


Le mariage traditionnel ou cérémonie de dot est le passage obligé selon les habitudes et coutumes africaines avant le mariage civil.(devant le Maire).

La DOT est la "valeur" de la fiancée. Elle est donné par l'homme à la famille de la femme. C'est la somme en biens matériels ou financier que la famille de l'homme paye à la famille de sa future belle fille avant que l'union ne soit célébrée par les deux familles.

C'est ce qui devrait normalement être fait avant que deux être de sexes différents (homme et femme) ne puisse se mettre ensemble pour une vie de couple.

Malheureusement, compte tenu de certaines réalités de la société "moderne" dans laquelle nous vivons et la grande influence de la culture occidentale, les "couples" vivent ensemble longtemps, ont des enfants et plutard pensent à la dot. Certainement après que l'homme ait véritablement et bien "étudier" sa compagne.

Malgré cette forte influence de la culture et de la civilisation occidentale, l'Afrique et ses traditions, us et coutumes s'imposent parfois quand il y a malheur.

Quand la femme décède avant que la dot ne soit payée, certains peuples exigent qu'elle soit dotée avant les cérémonies funéraires.

Nous avons été témoin d'une cérémonie de dot d'une femme décédée.

Vivant en concubinage depuis 7 ans avec un homme avec qui elle a eu 2 enfants, une femme originaire de l'ouest de la Côte d'Ivoire précisément dans la région du Guemon décéda sans que celui-ci ne paye sa dot.

Il (le conjoint) fut contraint de payer la dot avant toutes cérémonies funéraires.car selon la famille de la défunte, c'est la coutume qui l'exige.

Chose qui fut faite 2 semaines après le décès de sa concubine dans une atmosphère et un climat de pleures, de lamentations et de regrets.

Au lieu que la cérémonie se fasse dans la joie, le partage et l'allégresse, la dot de cette femme fut un moment de douleurs, de pleurs, de lamentations, de regrets et de deuil surtout pour la famille de la défunte qui aurait souhaitée qu'elle soit là pour vivre la cérémonie..

Quel intérêt y a t'il en imposant, selon certaines traditions le paiement de la dot d'une femme qui ne sera présente physiquement et vivante pour être honorer.

Est-ce pour honorer la mémoire de la femme ?

Est-ce pour "punir" l'homme d'avoir gratuitement "utilisé" leurs fille, sœur ou nièce ?

Triste réalité que vie bon nombre de familles.

Aimons nous vivants....... Dotons aussi nos femmes vivantes.

Cher lecteurs, qu'elle est la réalité concernant ce sujet dans vos coutumes?


MartialsDjatys

Content created and supplied by: Martialsdjatys (via Opera News )

dot

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires