Sign in
Download Opera News App

 

 

Al Moustapha, l'homme des scandales !

Al Moustapha a été libéré vendredi 28 janvier en échange du paiement d'une caution. Ce proche du défunt ministre Hamed Bakayoko est soupçonné de faux et usage de faux dans une affaire d'exonération douanière impliquant même des parlementaires.

Ce n'est pas la première fois que celui qui était détenu à la Maca depuis août 2021 est impliqué dans des scandales. En 2018, il avait mis en place un trafic de compteurs de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE). À l'époque, bien que disposant d'un compteur, son domicile était reliée directement par une source du réseau public d'électricité. Ce stratagème lui avait permis frauduleusement de ne pas être facturé de plusieurs millions de Francs CFA de consommation d'énergie. Un accord trouvé à l'amiable entre Al Moustapha et la CIE lui a permis d'échapper à la case prison.

En janvier 2020, il s'est prononcé contre les marches pacifiques que l'Église catholique voulait organiser. «Ivoiriens, ivoiriennes, nous sommes dans un pays de paix. La Côte d’Ivoire aujourd’hui qu’on le veuille ou pas, est un pays émergent. Alors un appel aux religieux pour prier pour la paix, c’est dans l’église. Nous avons appris qu’il y a des chrétiens catholiques qui veulent marcher le 15 février 2020. Le mouvement Zéro Victime dit non à la marche du 15 février sinon, nous appellerons tout le peuple à les rejoindre pour cette marche», avait-il dit. Une sortie lui a valu l'ire de l'opinion publique, l'obligeant à s'excuser.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires