Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali / Salif Keïta : des populations disent "NON" à l'ouverture d'un Bar restaurant

Un bar au coeur de la révolte des populations

La population de Boulkassoumdougou Kouloubleni ont manifesté, la semaine dernière, contre l'ouverture d'un bar non loin du centre de santé ASACO boul l et la mosquée, en Guinée. En effet les habitants de Boulkassoumdougou Kouloubleni en commune l du district de Bamako, sont dépassés des actes de l'artiste Salif Keïta, fils de Badougou Djoliba, membre du Conseil National de Transition (CND), qui est à l'origine de nombreux "bars-restaurants".

Selon les contestataires, l'ouverture de ce bar est une provocation de trop de la part de l'artiste Salif Keïta et ses complices qui veulent transformer cet endroit en un lieu de dépravation de mœurs et accroître l'insécurité, le "laisser aller" et la délinquance etc.

" Nous préférons mourir que d'être punis demain par Dieu si nous ne faisons rien face à ce projet honteux" a confié un jeune mécontent.

Aujourd'hui la population porte le doigt accusateur sur la mairie et l'HOMATHO pour être à la base de ce projet controversé sachant que les textes en la matière sont très clairs portant réglementation et exploitation des lieux de tourisme : " Aucun établissement de tourisme ne peut être installé à proximité des édifices ci-après : lieux de culte, cadènes, établissement scolaire, cimetière, CHU et les centres de santé."

" L'argent fait oublier Dieu" proverbe Africain

source: Mali24.info

L'ÉCLAIRAGE1107-pour éclairer les ténèbres

Suite...

✓ N'oubliez pas de vous abonner si vous êtes nouveau

Content created and supplied by: L'ÉCLAIRAGE1107-pouréclairer (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires