Sign in
Download Opera News App

 

 

La présidente du CNDH révèle : "Dans le Hambol, 7 maîtres coraniques contrôlent 162 enfants talibés"

Naminata Sangaré, présidente du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), a fait de graves révélations face aux sénateurs, le mercredi 4 août 2021. Elle a accusé, sept maîtres coraniques, dans la région du Hambol, d'avoir réduit en esclavage 162 enfants talibés venus des pays de la Cedeao.

La révélation a été faite au cours de la séance d’information parlementaire qui a eu pour cadre, la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro, siège provisoire du Sénat présidé par Jeannot Ahoussou Kouadio.

"L’enfant talibé est un enfant placé par ses parents chez un guide religieux musulman afin de lui donner une éducation coranique accompagnée d’une initiation pratique à la vie communautaire. Toutefois, le « système d’apprentissage » qui devait fournir une éducation religieuse solide à l’enfant, est devenu une forme d’exploitation de ce dernier au mépris de ses droits fondamentaux", a déclaré la présidente du CNDH, dans un discours publié par le site d'informations en ligne Afriksoir.net.

"Loin de la protection parentale, les talibés sont des enfants envoyés auprès de maîtres pour apprendre le Coran. Ils sont âgés majoritairement de 04 à 17 ans, pour la plupart venus des pays limitrophes de la CEDEAO. Exposés à plusieurs risques sanitaires et de sécurité, ils vivent écartelés entre l’apprentissage et la mendicité à Ferkessédougou, Katiola, Korhogo et Tengrela pour ne citer que ces villes", a-t-elle argumenté.

Le phénomène des talibés qui est très présent dans un pays comme le Sénégal, où du fait de pratiques culturelles et religieuses, les autorités peinent à prendre des mesures drastiques, devient récurrent notamment dans le Nord de la Côte d'Ivoire.

" On retrouve ces enfants dans les principales artères de la ville de Katiola, à la Gare routière, aux abords des Stations Shell et Total, devant l’hôtel Hambol et près du Supermarché CDCI. Dans cette ville, la CRDH a pu dénombrer 162 enfants talibés. Ils sont sous le pouvoir de 07 maîtres coraniques. Ils errent dans les rues en dépit de la loi sur l’Ecole obligatoire", a révélé Naminata Sangaré.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

cedeao cndh révèle hambol yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires