Sign in
Download Opera News App

 

 

Marcory Sicogi :un fumoir en gestation, le trafic de drogue fait son petit bonhomme de chemin

Ce quartier d'antan lustre qui faisait la fierté de la capitale Abidjanaise a subitement changé de statut.De jour comme de nuit, de jeunes gens assemblés en petits groupes fument à ciel ouvert.

De temps à autre certains empruntent les couloirs abritant les regards des eaux usées,ou des endroits peu fréquentés pour consommer à coeur joie leur sale besogne.Le soir aux abords des boîtes de nuit les noctambules se livrent en spectacle de manière éhontée, sans se soucier du malaise provoqué dans l'entourage .De jeunes élèves sur le chemin ou de retour de l'école s'organisent en petits groupes, miment une conversation pour tromper la vigilance des passants.Mais les personnes aguérries ne se laissent pas distraire par ces petites mises en scène d'un autre âge.

La fumée nauséabonde qui se dégage de leurs mégots ou de l'herbe utilisée provoque des infections pulmonaires pour certains qui à longueur de journée ne cessent de tousser alors qu' ils ne consomment pas de drogue .

Malgré l'intimidation des forces de l'ordre qui à l'époque entamaient des incursions dans le secteur, rien ne se fit.Les copropriétaires également entrent dans la dense pour sensibiliser leurs enfants sur les dangers de ce qui tue ,on constate de même la présence de quelques enfants qui gagnés par la dépression mentale déambulent sans repos dans les rues.

Certains dealeurs qui avaient été arrêtés et incarcérés ont retrouvé leur gagne pain.

Pour conclure, il est temps que l'on passe à l'autre bord.PARITA GNASSET

Content created and supplied by: parita64gnasset (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires