Sign in
Download Opera News App

 

 

Une femme pasteur fait une chose surprenante avec ses fidèles sous prétexte de les délivrer

(Photo d'illustration)

Ça se passe au Ghana. Dans une vidéo devenue virale sur les plateformes, le weekend dernier, une femme pasteur a livré sa poitrine à ses fidèles pour une tétée. Elle prétend ainsi les délivrer des esprits maléfiques. L'information est rapportée, samedi 17 avril, par le site nigérian "Naija every thing". Dans la vidéo, on peut voir un homme effectuer le geste, dans une ambiance qui indique qu'il s'agit d'un lieu de culte. A en croire les informations livrées par le site internet, la femme pasteur en question organise régulièrement des séances de délivrance durant lesquelles, elle procède de cette étrange façon. Elle aurait indiqué que le Saint-Esprit se trouve dans cette partie de son corps.

La scène surréaliste n'est pas sans rappeler plusieurs autres du genre qui se produisent dans des églises, le plus souvent en Afrique. Quand ce ne sont pas des pasteurs qui agissent de la sorte avec leurs fidèles femmes sous prétexte de les délivrer. Certains marchent ou s'assoient carrément sur leurs fidèles ou encore, d'autres leur font faire des actes déshumanisants. Autant de faits qui sortent de l'entendement et qui frisent l'hérésie.

En 2017, un prétendu pasteur Nigerian basé au Kenya, Raphael Obi a été arrêté par la police et sa maison perquisitionnée, suite à cette façon de procéder avec ses fidèles femmes, prétendant ainsi les délivrer.

Un pasteur brésilien, Valdeci Sobrino Picanto, 59 ans, a lui aussi été interpellé, en novembre 2020. Il invitait ses fidèles femmes à s.cer ses parties intimes et d'avaler ce qui serait, selon lui, du "lait saint". Cet homme a réussi à faire croire à son église que son appareil génital était béni et que le Seigneur l'avait consacré en lui donnant la faculté de produire du "lait sacré", afin d'accomplir des miracles. «Il nous a convaincu que seul Dieu pouvait venir dans nos vies au travers de nos bouches», a témoigné à la police une de ses victimes.

Sans se laisser démonter, l'homme avait déclaré qu'il espérait continuer son œuvre en prison. «C'est le serviteur de Dieu qui est dans mon pantalon, j'espère continuer mon œuvre en prison», a-t-il dit.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

ghana raphael obi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires