Sign in
Download Opera News App

 

 

Gédéon de la Tchetchouva : un serviteur de Dieu ou un critique des autres religions?

Le missionnaire révolutionnaire Gédéon de la Tchetchouva à l'état civil ; Guei Monsekela Ferdinand n'est plus à présenter en Côte d'Ivoire. Celui qui draine aujourd'hui derrière lui plusieurs adeptes dans le monde évangélique à travers une maîtrise de la langue nouchi à l'ivoirienne et sa connaissance de la Bible fait aussi bien des amis que des ennemis.

Sa prédication qui ne passe pas inaperçue dans les lieux publics dont il affectionne particulièrement à travers des débats '' question-réponses '', est sans aucun doute le prédateur qui est le plus sous la rampe des critiques de nombreux serviteurs de Dieu auxquels il s'attaque de façon frontale. Celui dont les prédictions sont retransmises sur youtube et Instagram et qui fait chaque fois étalage de ses connaissances christosophiques et théosophiques en taxant toutes les grandes religions du monde pratiquement de démoniaques, car lui seul prêcherait l'évangile authentique laissé par l'église apostolique, est sans aucun doute plus que jamais combattu.

Ses détracteurs voient en lui plutôt un imposteur non seulement par son style mais aussi par sa prédication crue, que, lui assimile plutôt à celle de Jean Baptiste. Invité par une chaîne de télévision Ivoirienne '' people '' l'an dernier, ce missionnaire révolutionnaire qui n'est pas en odeur de sainteté avec un autre télé-évangéliste ivoirien le général Makosso Camille, qu'il n'hésite pas à qualifier de '' marmailleur '', démontre que la partie n'est gagnée d'avance pour Gédéon de la Tchetchouvah que plusieurs taxent d'imposteur plutôt que de serviteur de Dieu.

C'est à croire qu'en Côte d'Ivoire aussi la bataille des uns et des autres sur le terrain religieux n'est pas un jeu d'enfant. Gédéon de la Tchetchouvah, un imposteur ou un véritable serviteur de Dieu ? Bien malin qui répondra à cette question en attendant le retour de Godot.

Content created and supplied by: Olivierakaffou (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires