Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo dribble Makosso et les pasteurs évangéliques

Laurent Gbagbo à la cathédrale Saint Paul


Le 12 avril 2011 pendant que la crise post-électorale battait son plein, des pasteurs des Églises protestantes évangéliques se sont réunis à Angré en session extraordinaire. A la suite de cette rencontre, ils ont produit une déclaration qui a été lue par Makosso.

Cette déclaration stipule, '' Nous, pasteurs et serviteurs de Dieu Très-Haut, membres du directoire national des églises évangéliques et protestantes de Côte d'Ivoire réunis ce jour mardi 12 Avril 2011 à Cocody-Angré, 7ème tranche en session extraordinaire (...) Vue l'urgence, décide;

Article 1: Radiation

– De l’ex-communion pure et simple de M Laurent Gbagbo et de son épouse de la grande famille évangélique et protestante de Côte d’ivoire pour crime de sang et blasphème ''.

Le ''général '' Makosso et ses pairs évangéliques au lieu de soutenir leurs membres ( le couple Gbagbo), qui étaient en difficulté avec le nouveau pouvoir, ont préféré les abandonner, puis les sanctionner. 

A sa sortie de prison, ces évangéliques qui ont bénéficié des largesses de l'ancien chef d'Etat pendant sa mandature ont cru qu'il reviendrait dans leurs temples pour demander pardon.

Mais c'est mal connaître ce catholique issu d'une famille catholique. Libéré et revenu en Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo pour sa première sortie publique s'est rendue à la cathédrale Saint Paul d' Abidjan pour rendre grâce à Dieu pour ses bienfaits dans sa vie. 

En se rendant à la cathédrale, le Président Laurent Gbagbo ne devient pas catholique, mais il retourne simplement à la maison, abandonnant désormais Makosso, les pasteurs évangéliques et leurs églises.

 


AA

Content created and supplied by: Ahoussiakajean (via Opera News )

côte d'ivoire makosso saint paul

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires