Sign in
Download Opera News App

 

 

Simone Gbagbo et Diarra Kassoum aux côtés des" Femmes Crédibles" de Gonzagueville

La Place Saint Luc de Gonzagueville a abrité ce dimanche 30 mai une grande cérémonie dédiée à la fête des mères. L'invitée spéciale de cette cérémonie organisée par une association dénommée " Les Femmes Crédibles" s'appelait Simone Ehivet Gbagbo connue pour être également une femme pleine de vertus. C'était donc le rendez-vous de toutes les femmes crédibles que compte la Côte d'Ivoire.

En tout cas, pour cette fête des mères, les organisatrices, notamment Mme Bénédicte Gnamien et ses camarades venues de tout le territoire communal de Port-bouet ont mis les petits plats dans les grands pour non seulement mériter le respect et la confiance du parrain Diarra Kassoum mais également de l'invitée spéciale, Simone Ehivet Gbagbo.

Prenant la parole, Mme Evelyne Koué Lou, présidente du comité d'organisation a exprimé à Mme Simone Ehivet Gbagbo et à M. Diarra Kassoum toute sa reconnaissance pour avoir accepté spontanément d'associer leur image à cette cérémonie de célébration de la fête des mères. M. Diarra Kassoum, parrain de la cérémonie a tout simplement souhaité une excellente fête des mères aux "Femmes Crédibles" de Port-bouet et remercié Mme Simone Gbagbo pour sa présence distinguée aux côtés de ses filleules.

Quant à l'invitée spéciale, Simone Gbagbo, elle s'est dit très heureuse de se retrouver à cette fête dédiée aux femmes du monde entier. Et d'expliquer à l'assistance, par des versets bibliques, l'importance de la femme dans le plan de Dieu et dans la société humaine. Aux " Femmes Crédibles ", la deuxième vice-présidente du Front populaire ivoirien a dit tout son encouragement pour le travail qu'elles abattent au quotidien aux côtés de leurs familles respectives. Une cérémonie de dédicace du dernier ouvrage de Simone Gbagbo a mis fin à cette belle cérémonie de la fête des mères.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

diarra kassoum gonzagueville simone ehivet gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires