Sign in
Download Opera News App

 

 

Un masque à l’entrée d’une église catholique dans un village du Burkina Faso

Situé dans la province du Tuy et la région des Hauts-Bassins au Burkina Faso, Boni est un village de culture bwa, mondialement connu pour ses masques et danses rituels. Toutefois, la grande curiosité de ce village reste l’église catholique. En effet, l’entrée et la façade de cet édifice religieux est un imposant masque traditionnel bwa d'une douzaine de mètres de hauteur surmonté d'une croix.

Lors de notre passage à Boni au Burkina Faso le 13 septembre 2021

Selon l’Architecte Staff Compforts qui a conçu l’église, ce grand masque-planche représente les ancêtres. Il sort à l’occasion des invitations, des funérailles, des rites du début de l’hivernage et autres festivités.  Sa sortie a pour but de demander la bénédiction, la fécondité et le bonheur pour le village.

Le calao qui est associé au monde des esprits parle quelques fois dans l’année pour transmettre aux initiés les secrets de la vie. Les cadres noirs et blancs sont des signes féminins comme le chiffre A. Les triangles noirs alignés sur plusieurs rangés évoquent le chiffre 3, considéré comme un chiffre masculin.

A l’en croire, ces masques qui représentent les ancêtres et les génies de la nature, ont une grande importance dans la vie des hommes : source de bénédictions, de fécondités, et de bonheur.

L'église de Boni

Pour les chrétiens, c’est le Christ (la croix au sommet) qui est source de la vie, de la fécondité, de la bénédiction et du bonheur.

« Nous avons voulu communier l’architecture de l’église à l’esthétique du milieu. Une architecture qui fait un avec son environnement culturel et cultuel », explique Staff Compforts.

La paroisse de Boni est fondée en 1959 et compte aujourd’hui 35 communautés constituées. Elle relève du diocèse de Dédougou et fait frontière avec les diocèses de Koudougou, de Diébougou et l’archidiocèse de Bobo-Dioulasso. Les communautés constituées sont accompagnées par 23 catéchistes et des équipes animatrices, sous la tutelle de 4 prêtres, soutenus par 3 religieuses de la congrégation des sœurs de l’annonciation de Bobo-Dioulasso.

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

burkina faso

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires