Sign in
Download Opera News App

 

 

Religion / société : les Églises et les nuisances sonores, un réel problème de droit individuel

Il y'a un fait social qui mérite d'être mis au goût du jour. Il s'agit des nuisances sonores de certains lieux de culte, notamment les Églises.

Ajourd'hui, l'on ne sait pas qui des maquis ou de certaines églises, font le plus de bruits mettant les riverains dans des situations désagréables. Il y'a donc lieu de se demander s'il existe dans le christianisme, un texte qui parle du droit du voisinage à jouir de sa tranquillité. Même si la plupart du temps, l'on fait fi des lois sous nos tropiques, le religieux a-t-il pour autant le droit de gêner ses voisins sous prétexte qu'il prie son dieu ?

De nos jours, les églises chrétiennes poussent partout, en général de façon anarchique. Si les catholiques sont bien structurés, ce n'est pas le cas des autre congrégations chrétiennes. Toute bâtisse peut faire leur affaire, allant des maisons inachevées au villas dans les quartiers dortoirs. Et c'est ce dernier cas qui nous intéressera, C'est-a-dire les maisons transformées en lieux de culte. S'il fallait prier dans le silence, cela serait passé inaperçu.

On se demande souvent pourquoi les chrétiens sont si attachés à la musique. << chanter, c'est prier deux fois >>, dit-on. Mais qu'on sache, le Christ n'a jamais eu à prier sous une musique dans sa mission. Il priait plutôt en esprit. Qui suivent-ils donc ? Les bruits que génèrent ces moments d'adoration constituent un calvaire pour ceux qui n'ont rien à y voir. Pourtant, il semble que les fidèles n'en ont cure. Seul leur adoration leur importe. Que les autres aillent au diable s'ils le veulent !

Un ami de Bondoukou du nom de Hien Adolphe, m'a parlé de son voisin, un professeur au lycée moderne de la ville. Ce dernier a transformé sa villa de 4 pièces en église. Au début, c'était un groupe qui priait simplement ensemble. Ensuite, ils ont apporté un tam-tam. Aujourd'hui, c'est tout un orchestre qui se trouve dans son salon. Le jour des prières en général les soirs, c'est tout le quartier qui doit supporter le vacarme.

Ledit quartier étant à majorité musulman, les vieilles personnes qui ne peuvent se rendre à la Mosquée, voient ainsi leur prières perturbées par la musique venant de l'orchestre. Pour la bonne cohésion sociale, personne n'en parle, mais pour combien de temps ? Mon ami en question, non croyant, se demande alors si la religion ne rendrait pas abrutis les fidèles.

Un athée qui respecte son voisinage n'est-il pas mieux qu'un religieux qui n'a aucune considération pour son prochain ?

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires