Sign in
Download Opera News App

 

 

Grand-Bereby : des fidèles musulmans de la grande mosquée de la ville ont un sérieux problème

Photo/Une vue de la grande mosquée en construction

* Ces fidèles musulmans appellent à l'aide

La mosquée est pour le musulman ce qu'est l'église pour le chrétien. Des lieux sacrés où le fidèles rentrent en communion parfaite avec leur créateur lors de la prière. L'église ou la mosquée est la maison de Dieu. Lorsque cet endroit manque de commodités ou demeure dans un état inachevé, c'est tout naturellement de la peine qui habite les fidèles. C'est cette situation de peine que vivent les fidèles musulmans de la ville de Grand-Bereby située dans le Sud-ouest de la Côte d'Ivoire.

 En effet, selon M. Zongo Inoussa, fidèle musulman de la grande mosquée de la ville avec qui nous avons échangé, soulève un sérieux problème que vit cette communauté. Il s'agit du non achèvement des travaux de construction de la grande mosquée de la ville. Cela, à cause du manque criard d'argent. Ces travaux trainent depuis des années parce que les fidèles musulmans n'ont pas les moyens financiers nécessaires pour terminer les travaux. Il appelle à l'aide :

 " Cela fait dix ans qu'on a commencé la construction de notre mosquée, mais par manque de moyens financiers conséquents, les travaux d'achèvement vont très lentement. Nous n'avons pas de financement, ni de soutien. On fait ces travaux grâce à nos petites quêtes des jeudis lors de nos prières. Ce n'est vraiment pas facile pour notre communauté, mais on a l'espoir qu'une bonne volonté viendra un jour nous sortir de la situation. Ce sont des amis qui nous ont donnés quelques tonnes de ciment pour monter quelques murs de la mosquée. D'autres nous ont donnés des carreaux pour faire avancer le chantier. Un ami Libanais m'a donné également quelques pots de peinture, mais à la vérité, tout cela ne suffit pas pour achever les travaux. Je peux dire que le chantier est aujourd'hui à 75% d'avancement. Comment faire pour terminer les 25%? C'est la grande interrogation aujourd'hui, puisque tout le monde est à bout de souffle. L'édifice n'est pas termine mais les fidèles sont obliges de faire la prière dedans. On avait introduit notre dossier à la Primature au temps de feu Gon Coulibaly avec tout le devis. Et c'est au moment où on allait avoir un bon retour qu'il est malheureusement décédé. On ne sait plus où donner de la tête. C'est pourquoi, je voudrais lancer ici un appel pressant à toutes les bonnes volontés, privés comme publics, institutions de l'État, le gouvernement, les autorités locales et régionales, etc, de nous venir en aide afin qu'on puisse achever la construction de notre mosquée principale. Nous attendons vivement la réaction de tous ceux qui peuvent nous aider à finir ces travaux" s'est exprimé avec grande peine, monsieur Zongo Inoussa.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

-Bereby

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires