Sign in
Download Opera News App

 

 

Pour la fête de la Tabaski, les enfants "prennent le pouvoir" dans les restaurants et glaciers du pays

C’est un fait assez fréquent que l’on remarque chaque année durant les fêtes de Ramadan ou de Tabaski. Pour les célébrations de ces fêtes, les enfants prennent d’assaut les lieux de restauration et de divertissement comme c’est le cas dans plusieurs villes du pays ce mardi 20 juillet 2021bb va pour la Tabaski.


Les musulmans ont le don de savoir rendre leurs fêtes spéciales sur tous les plans. Les jours de Tabaski, de Ramadan ou encore de Maouloud, en plus de se recueillir dans les prières, la nourriture est produite à foison, le partage et l’aumône recommandés et l’ambiance est des plus festives. Mais tout ceci reste dans le cadre des célébrations domestiques. Pour ce qui est de l’ambiance « extérieure », les musulmans ne se font pas prier pour mettre les bouchées doubles. 

En effet, comme chaque année, les sorties entre familles et amies sont une occasion pour immortaliser les fêtes. Pour ce faire, les restaurants, les glaciers, les pizzerias et certains espaces en plein air sont le plus souvent pris d’assaut ces jours de fêtes.


Aujourd’hui mardi 20 juillet 2021 rime avec la célébration de la Tabaski ou « fête du mouton ». Après une mi-journée réservée aux festins et à la dégustation de la viande de mouton, le début de soirée est réservé aux sorties. Les enfants sont surtout sortis en nombre comme chaque année. Dans presque toutes les villes du pays, le constat est le même. Au centre commercial Cosmos ce mardi 20 juillet, dans la commune de Yopougon par exemple, sur des photos partagées par la page First Mag le Vrai en ce début de soirée, on peut apercevoir une file d’attente contenant des centaines de personnes voulant se faire une place dans le prestigieux établissement, et pour la majorité, il s’agit d’enfants.

Même son de cloche à Korhogo dans l’espace nommé Délices de Marie que nous avons visité aux environs de 19h. Ce glacier généralement « sobre », refuse du monde aujourd’hui. Des potentiels clients attendent que d’autres s’en aillent pour pouvoir avoir des places assises à leur tour. 

Les enfants ont véritablement pris le pouvoir en ce jour de fête. Mais certains restent dans ces lieux jusqu’à des heures parfois tardives. Ce qui n’est pas recommandé à des enfants. Mais toujours est-il que ces enfants ont compris le sens de l’expression « savoir se faire plaisir ».


Cliquez sur suivre pour ne rien rater…

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

Ramadan Tabaski

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires