Sign in
Download Opera News App

 

 

Le serment d'Hippocrate, quels enjeux pour les patients de nos jours?

Symbole sacerdotal des médecins et autres agents de santé, le serment d'Hippocrate s'avère tel un creuset moral pour le corps médical. Cependant quelle portée reflète ce serment dans un monde en perpétuelle évolution où le matériel fait loi ? Quel est son impact sur les patients de nos jours?


Le serment d'Hippocrate est un serment prêté par les médecins, chirurgiens-dentistes et les sages-femmes en occident avant de commencer à exercer. Le serment d'Hippocrate peut-être considéré comme le texte fondateur de la déontologie médicale. Cela dit, quelles sont les grandes lignes de ce serment ?

Ce serment tel un précepte moral est édifié en plusieurs séquences textuelles dont nous en relèverons et decrypterons les lignes pertinentes. D'abord nous évoquerons la phase introductive :"...Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice. Je ne remettrai à personne du poison, ni ne prendrai l'initiative d'une pareille suggestion ;semblablement, je remettrai à aucune femme un pessaire d'avortement. Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans la piété et la pureté..." . Ce premier passage, faut-il le souligner, met au centre toute la probité morale et déontologique des médecins et agents de santé. Plus précisément une exhortation à la bienveillance sur le patient ou le malade. Aussi par la même occasion confère-t'il une mission axée sur la priorité à la vie, l'exercice dans la vérité et le bon sens. Outre ce passage, un autre passage qiu tire un peu vers la fin poursuit avec cette dextérité morale :"...Dans quelques maisons que j'entre, j'y entrerai pour l'utilité des malades , me préservant de tout méfait volontaire ou corrupteur...". Cette séquence met l'accent sur l'intégrité des médecins et autres agents, notamment le fait de tourner dos à toute sorte de corruption. Enfin la chute de ce serment qui en plus de sa portée capitale, en est la quintessence même:"...Si je remplis ce serment sans l'enfreindre, qu'il me soit donné de jouir heureusement de la vie et de ma profession, honoré à jamais des hommes. Si je le viole et le parjure; puisse-je avoir un sort contraire".

Ce serment, faut-il le retenir n'a aucune portée juridique mais plutôt morale pour le corps médical. Sa coercition n'est que morale.

En ce qui concerne sa portée sur le patient, force est de constater généralement un aspect mitigé, car très souvent les pays développés et riches où les droits de l'homme sont nettement suivis sont susceptibles de l'application du serment. Quant aux pays pauvres ou en développement où généralement la corruption fait loi, l'application du serment d'Hippocrate est certainement utopique.

Chers lecteurs, vous pouvez continuer de donner votre point de vue dans les commentaires. Toutefois n'oubliez pas de vous abonner pour savourer le prochain délice de lecture notamment de culture générale.

Content created and supplied by: LincolndeBaltazar (via Opera News )

Hippocrate

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires