Sign in
Download Opera News App

 

 

Religion : un Oustaz explique pourquoi il n'y a pas de séances de délivrance à la Mosquée

Ajourd'hui, la patience semble avoir fui la nature de l'homme. Tous, nous souhaitons la satisfaction de nos désirs aussi rapidement que possible. C'est pourquoi la plupart des gens accourent vers les instances promptes à les satisfaire à l'image des églises.

De nos jours, les différentes prêches dans nos églises les plus fréquentées, sont sur la prospérité. Nous ne sommes plus au temps où seul le ciel était recherché par les fidèles. Aujourd'hui, tout le monde est attiré Par les biens matériels et lorsqu'on a échoué sur la voix normale, l'on a tendance à se tourner vers les faiseurs de miracles qui se retrouvent plus dans les églises chrétiennes. Certains n'hésitent pas même à reprocher à l'Islam, son incapacité à s'inscrire dans cette mouvance de miracles et autres séances de délivrance.

Sur ce sujet, les prédicateurs Oustaz Diané et son acolyte Ismaël Aka, nous donnent quelques enseignements sur ces faits de miracles et de délivrances dans les lieux de culte. D'abord, nos prédicateurs relèvent que la foi des musulmans n'est pas basée sur les miracles car les miracles, tout le monde peut en faire pour tromper la vigilance des fidèles. Le miracle en Islam, c'est l'existence en elle-même. Tout ce qui renferme la vie reste le plus grand miracle de l'Éternel. L'ordre établi dans le fonctionnement de l'univers est pour le musulman, la preuve de la présence et de la puissance de son créateur.

Ensuite, les prédicateurs affirment que les miracles ne justifient pas forcément la véracité d'une religion. Le féticheur fait des miracles, les charlatans et magiciens en font autant. Les miracles auraient été donnés aux prophètes dans un but bien précis de leurs missions. Le musulman ne s'est donc jamais appuyé sur des miracles pour vivifier sa foi car le Coran enseigne la réflexion, la méditation sur la nature qui nous entoure. Il cite même un verset biblique dans lequel Jésus Christ s'insurge contre ceux qui font les miracles en son nom.

En effet, le Christ dit dans Mathieu 7:21: << ce ne sont pas tous ceux qui me disent ''Seigneur, Seigneur'' qui entreront dans le royaume des cieux, mais seulement, ceux qui font la volonté de mon père qui est dans les cieux. Au jour du jugement, beaucoup me diront : ''Seigneur, Seigneur, c'est en ton nom que nous avons chassé les démons, c'est en ton nom que nous avons fait les miracles''. Alors je leur dirai, je ne vous ai jamais connus, vous qui commettez l'iniquité >>. Si Jésus ne reconnaît pas les miracles faits en son nom, sous quelle entité sont donc faits tous ces miracles dans les églises ? S'interrogent nos prédicateurs.

En ce qui concerne les délivrances ou les miracles dans les Mosquées, les prédicateurs estiment que les musulmans n'en ont pas besoin car la Mosquée n'est dédiée qu'à l'adoration d'Allah. Et selon Oustaz Diané, le diable ne peut s'installer dans une Mosquée. Les différents rites d'adoration comme la prosternation l'y empêchent. << Satan n'aime pas le calme ou voir les hommes se prosterner devant leur Seigneur en esprit, il ne le supporte pas >>, revèle-t-il. Si Satan n'est pas dans un lieu, comment peut-on faire des séances de délivrance, se demande-t-il.

Nos prédicateurs pensent donc que la croyance des musulmans n'est pas basée sur les miracles, mais sur le raisonnement. En plus, la Mosquée est un lieu d'adoration specialement dédié au "Tout-Puissant" Allah et non consacrer à des activités qui n'ont aucun rapport avec cette adoration. Toutefois, il avance qu'il existe des séances de guérison et de délivrance avec les groupes de Roqyah. Ces groupes à l'aide du Coran et des pratiques prophétiques, viennent en aide aux malades, mais, tout ceci se tient loin de la Mosquée.

Voilà donc selon les prédicateurs Oustaz Diané et Ismaël Aka, les raisons pour lesquelles il n'y a pas de séances de délivrance ou de miracles à la Mosquée. Et vous, quel est votre opinion sur ce sujet ?

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires