Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : les vérités de Pasteur Zahui Charles pour la réconciliation

Le président du conseil national d'unité, de réveil, de réconciliation de la Côte d'Ivoire, le pasteur Zahui Charles a organisé un point de presse le mardi 27 avril dernier à Abidjan, précisément dans la commune du Plateau, qqpour inviter les ivoiriens au pardon et à la réconciliation. Il a mis donc ce point de presse à profit pour présenter le tableau sombre du passé ivoirie Trsn, lequel passé devait inviter chacun à s'inscrire dans le processus de réconciliation en cours à travers le ministère de la nationale dirigé par le ministre Kouadio Konan Bertin.

Pasteur Zahui Charles.


Pour le pasteur Zahui Charles, '' Nous sommes dans un tournant de notre histoire, l'heure n'est plus aux querelles, l'heure n'est plus à la vengeance, l'heure n'est plus aux règlements de comptes, l'heure n'est plus le moment d'accuser Pierre ou Paul pour dire c'est lui qui a fait ou c'est l'autre qui a fait. Tous ensemble, c'est nous tous qui avons fait. C'est nous tous qui avons favorisé cette crise. Tous ensemble, nous sommes tous victimes de cette guerre, parceque chacun de nous, d'une façon ou d'une autre a perdu un parent, un emploi, un bien, a été dans des conditions très difficiles du fait de la guerre.''


Poursuivant sa conférence, l'homme de Dieu a fait savoir '' qu'un groupe se réclame pas être victime au détriment de l'autre. Mais ce sont tous les ivoiriens qui ont payé le prix de cette barbarie. Il nous revient de construire notre nation, à bâtir la paix et la réconciliation. L'heure est au pardon,l'heure est à la paix et à la cohésion sociale. Laissons tout tomber, repartons à zéro, revivons comme avant. Après trente ans de recherche de la stabilité et de paix, 2021 est pour la Côte d'Ivoire toute entière pour nous gracier de cette paix, cette paix véritable, il y a de croire en cette Côte d'Ivoire réconciliée, unie et prospère.'' a-t-il conclu.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires