Sign in
Download Opera News App

 

 

Amadé Ouéremi: "Dans nos villages, on venait ramasser les burkinabés, les maliens, les guinéens pour venir combattre en Côte d'Ivoire"


Amadé Ouédraogo Rémi alias Amadé Ouéremi a été condamné à la prison à perpétuité à l'issu de son procès qui se se refermé le mercredi 14 avril dernier.

Le moindre qu'on puisse dire est que ce procès a livré beaucoup de secrets sur les tueries à l'ouest de la côte d'Ivoire, notamment les massacres de Duékoué.

En effet le tristement célèbre seigneur du mont Peko, qui s'est spécialisé dans les trafics, les pillages, les viols et les tueries a été très bavard au cours de son jugement.

Il a livré des secrets qui étaient jusque là méconnus de l'opinion, il a fait des révélations très fracassantes :

" Dans nos villages on venait ramasser les burkinabés, les maliens, les guinéens pour venir combattre en côte d'Ivoire "

Les propos d'Amadé laissent perplexes. Le mercenaire burkinabé ne voulait visiblement pas porter seul le chapeau des tueries de Duékoué.

Ce procès aussi rocambolesques qu'il fut a laissé beaucoup d'impressions aux ivoiriens, qui ont découvert les atrocités de cette crise.

Content created and supplied by: Edmondethan (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires