Sign in
Download Opera News App

 

 

Histoire du christianisme : l'existence de plusieurs églises, découvrez comment tout est parti

Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s'augmenta d'environ trois mille âmes. Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.(Actes 2:41-42), comme nous venons de constater au début l'église n'avait ni de dénomination, ni opposition, les difficultés auxquelles se heurtaient les apôtres étaient extérieures à l'église seul Christ était le repère incontesté. Alors pourquoi une telle diversité aujourd'hui ? Pour mieux comprendre il faut remonter dans l'histoire.

L'histoire du christianisme commence au Ier siècle au sein de la diaspora juive après la crucifixion de Jésus-Christ, le christianisme est par principe une religion de SALUT considérant Jésus-Christ comme le Messie annoncé par les prophètes de l'Ancien testament, La FOI en sa résurrection est le thème central car elle signifie le début d'un espoir d'éternité et libérer du mal.

Les premières communautés, qui ne se définissent pas encore comme chrétiennes, sont fondées par plusieurs disciples de Jésus, en particulier dans les villes de Rome, Éphèse, Antioche, Alexandrie mais aussi en Perse et en Éthiopie. Le christianisme se développe à partir du IIe siècle dans l'Empire Romain, dont il devient la religion officielle à la fin du IVe siècle, mais aussi en Perse, en Inde et en Éthiopie. Les premiers conciles définissent peu à peu un ensemble de dogmes. Parmi elles, l'arianisme et le nestorianisme  perdurent pendant plusieurs siècles. Au VIIe siècle, le passage d’une grande partie des chrétiens du Moyen-Orient et d'Espagne sous domination musulmane modifie le paysage du christianisme. Au VIIIe siècle la querelle des images puis le débat sur le Saint-Esprit donnent lieu à de nouvelles controverses qui, ajoutées aux rivalités politiques, aboutissent à la séparation des Églises d'Orient et de l'Occident. Et même les chrétiens adoptent peu à peu des pratiques religieuses différentes, en fonction de leurs langues, de leurs pays, de leurs traditions.

Les croyances du christianisme sont l’objet de débats doctrinaux : la tenue de conciles œcuméniques a pour but de trancher ces querelles, en définissant plus précisément les dogmes et en condamnant les hérésies.

Le christianisme européen, parvenu à son apogée, s'étend jusqu'en Amérique à partir du XVIe siècle, au moment même où il se fractionne de nouveau, cette fois en raison de la Réforme protestante. Les guerres de religion qui s'ensuivent mettront plusieurs siècles à s'estomper au profit d'une rivalité plus feutrée.

Pourquoi la réforme ?

Voyons à présent quelques causes ayant engendré la reforme.

La peur des fidèles

La peste noire qui ravage l'Europe au XIVe siècle, outre les millions de morts qu'elle entraîne, suscite un climat de peur chez les fidèles pour qui la question du salut devient centrale.(Comment, dans ce climat, être sûr d'obtenir le salut? Luther, et les autres réformateurs, modifient cette perception. Selon eux, le salut ne s'obtient pas, il est un don de Dieu.)

Les indulgences et les reliques

L'achat des indulgences et la possession de reliques sont des moyens pour obtenir le salut ou du moins pour réduire la durée de son séjour, ou de celui d’un tiers décédé, au purgatoire. Ainsi, certains fidèles fortunés auraient été jusqu'à acheter des indulgences pour des péchés à commettre. Frédéric III de Saxe possédait des milliers de reliques, censées lui épargner 128 000 années de purgatoire ! (Le marché des indulgences ou des reliques met à mal le caractère vertueux de l'Eglise catholique. S'il suffit de payer pour obtenir le salut, à quoi bon mener une vie fidèle au Credo.)

L'humanisme et ses nouvelles idées

L'humanisme, un mouvement de pensée initié en Italie au début du XIVe siècle, favorise le retour aux textes anciens et au rapport direct à l'écrit, sans intermédiaire. (Cette approche se traduit par la traduction de la Bible en langue vernaculaire ("vulgaire"). Ceci donne la possibilité d'avoir un contact direct avec le texte sacré et donc avec Dieu.)

La diffusion des écrits

La mise au point de l'imprimerie par Gutenberg permet une diffusion large des écrits. (La Bible en langue vernaculaire est ainsi disponible pour les fidèles lettrés et, dans tous les cas, beaucoup plus accessible pour chacun.)

Économie et politique

Au début du XVIe siècle, l'Église Catholique est toute puissante. Elle possède une grande partie des terres cultivables, touche des impôts divers et peut s'ingérer dans les affaires de l'État. (La Réforme permet d'ébranler cette mainmise, ce qui intéresse les marchands et les nobles)


Les divisions du christianisme.


Ces divisions sont à l’origine des trois grandes branches du christianisme : orthodoxescatholiques et protestants. En 1054, le grand schisme d’Orient sépare les orthodoxes et les catholiques ; en 1517, la Réforme donne naissance au protestantisme. Mais les divisions sont en réalité plus nombreuses, comme en témoigne le schéma des confessions chrétiennes. Si certaines Églises se séparent, d’autres se rapprochent au cours du temps : les Églises catholiques orientales (souvent appelées « uniates ») se sont ainsi ralliées à l’Église catholique romaine à des dates diverses ; les mouvements vaudois et hussites se sont ralliés à la Réforme protestante au début du 16e siècle.

Cette diversité du christianisme, qui subsiste aujourd’hui, est particulièrement visible au Moyen-Orient où se concentrent de nombreux sièges de patriarcats, dont beaucoup de fidèles ont fui leur terre d’origine et sont maintenant dispersés dans le monde.

Rappelons qu'en 2015, le nombre total de chrétiens dans le monde était évalué à 2,4 milliards, ce qui en fait la religion comptant le plus de fidèles, devant l'islam et l'hindouisme. Les Églises chrétiennes sont regroupées en différentes branches, dont les principales sont le catholicisme, le christianisme orthodoxe et le protestantisme (avec sa branche évangélique) représentant respectivement 51 %, 11 % et 37 %.

Auteur: AKRE MATHIEU

Abonnez vous pour ne pas manquer les prochaines histoires et enseignements, que Dieu vous bénisse abondamment.

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

lionel messi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires