Sign in
Download Opera News App

 

 

Société : les nouveaux droits de la maîtresse et ceux de la femme mariée

Aujourd'hui, la loi sur le mariage enregistre de considérables bouleversements. La loi a donné de nouveaux droits à la femme mariée. Mais aussi à la maîtresse. Alors faite beaucoup plus attention aux enfants qui naîtront dehors.

<< Avant, le mari ne pouvait pas reconnaître l'enfant qu'il avait eu dehors sans l'autorisation de sa femme. Et même, s'il reconnaissait l'enfant adultérin sans l'accord de sa femme, celle-ci pouvait retirer le nom de son mari sur l'enfant. Mais aujourd'hui, tout a changé.>>, nous informe le juriste K.Allister.

Alors quels sont les nouveaux droits de la maîtresse ?

<< La nouvelle loi 2019-571 du 26 juin 2019 relative à la filiation nous dit que: le père qui souhaite reconnaître ses enfants nés hors mariage ne demande plus le consentement de son épouse. Mais, doit simplement l'informer par exploit d'huissier qu'il a un enfant dehors qui portera son nom.>>, répond K.Allister.

Alors qu'en est-il des nouveaux droits de la femme mariée ? A cette seconde question, le juriste clarifie les choses : << Avant, en cas de mariage sous le régime de la communauté de biens, la femme mariée bénéficiait de la moitié des biens acquis par son défunt mari durant le mariage et l'autre moitié revenait aux enfants. Mais, aujourd'hui, la femme mariée sous le régime de la communauté de biens, bénéficie de la moitié des biens acquis durant son mariage et également du quart de l'autre moitié qui est repartie entre les enfants.>>

Il est important de noter que ce nouveau droit accordé à la femme mariée s'applique seulement lorsque les biens sont acquis durant son mariage. Lorsque les biens sont acquis avant son mariage, la femme mariée bénéficie de rien, termine par dire K.Allister.

En Dieu, il faut croire

Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

société

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires