Sign in
Download Opera News App

 

 

Simone Gbagbo aux ivoiriens : efforcez-vous de pratiquer l’amour, le pardon pour la réconciliation

Simone Gbagbo aux ivoiriens : efforcer vous de pratiquer l’amour, le pardon pour la réconciliation

Ce jeudi 27 Mai 2021, sur le coup de 19 heures, l’ex première Dame Simone Ehivet Gbagbo a animé un direct avec ses partisans, ses abonnés sur sa page officielle Facebook.

Les débats notamment des questions et réponses entre partisans et la première Dame ont porté sur la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire et notamment sur l’origine de la force pour pardonner quand on a été victime de certaines situations malheureuses.

A cette question, la première Dame a répondu en rendant son témoignage personnel. Selon elle, pendant son long séjour carcéral, elle a été enseignée par la parole de dieu pendant ses nombreuses lectures biblique. Et elle a retenu la nécessité de mettre en pratique les exigences de l’amour et du pardon. Cela lui a permis de sortir de prison dans une bonne disposition pour s’engager sur le chemin de la réconciliation.

Madame Gbagbo a fait savoir que dans la bible, se trouve les réponses aux situations qui occasionnent des différends dans nos sociétés.

Pour ce combat pour la réconciliation nationale, l’ex première Dame a mis à la disposition de la population ivoirienne un livre intitulé «MA SORTIE DE PRISON, PREMICES D'UNE CÔTE D'IVOIRE RECONCILIEE ».

Dans ce livre elle dévoile des échanges avec diverses populations ivoiriennes qui ont vu dans sa sortie de prison un fait déterminant pour la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire. Il s’agit donc d’un recueil d’échange avec les populations ivoirienne.

Au terme de se direct, l’ancienne première Dame a réaffirmé la nécessité de réussir la réconciliation en Côte d’Ivoire en vue d’une paix et une fraternité nationale forte. Elle a invité les ivoiriens à être des instruments des réconciliation.

Yanzu Donald Ackiley

Content created and supplied by: yanzudonaldackiley (via Opera News )

simone ehivet gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires