Les causes et solutions au mal de l’école Ivoirienne

Published 14 days ago - 307 views

« Le domaine de l’éducation est pour toute société la pierre angulaire de la construction de son avenir. L’éducation traduit les tendances et les options présentes dans la société et en même temps elle constitue un processus de projection dans le futur dixit Pascal Mukene, dans son étude de cas sur « Les écoles communales et les structures alternatives de l’enseignement post primaire : stratégies d’élargissement de l’enseignement de base au Burundi, 1988, p. 253. L’éducation est un facteur décisif de l’émancipation, du développement progressif, harmonieux, politique, économique, social et culturel de la personne humaine et des sociétés. Elle est de plus en plus reconnue comme un facteur essentiel, comme un paramètre indispensable pour faire reculer la pauvreté, l’exclusion ou les incompréhensions, et pour faire progresser les idéaux de démocratie, de paix, de justice sociale et, finalement, apte à contrecarrer les oppressions et les guerres. Mais, Il ne faudrait pas confondre éducation et instruction. C’est l’éducation qui, en associant socialisation et savoir vivre inculque les valeurs d’éthique et de citoyenneté ; Or, L’instruction apporte une culture, un métier, un savoir-faire. C’est en associant les deux que l’on donne les moyens aux futurs adultes que sont nos enfants de devenir des Hommes. Concernant, le cas de la Côte d’Ivoire, Suite à de nombreuses réformes, l’Education nationale a perdu, du côté programmation, ce côté éducatif et ne transmet plus que l’instruction. A cela s’ajoutent les énormes difficultés que connait l’école en Côte d’Ivoire. La situation est devenue plus alarmante à la faveur des différentes crises socio-politiques qui se sont succédé.

 Malgré les efforts du gouvernement ivoirien ces dernières années, les failles et les difficultés qu’elle connaissait depuis les années 1990 persistent. Le gouvernement de Côte d’Ivoire est bien conscient de cet état de fait.

Quelques causes :

- Le nombre d’infrastructures est insuffisant et l’existant se trouvait dans un état de dégradation avancée ;

-A l’insuffisance des matériels didactiques et pédagogiques, il fallait ajouter leur obsolescence ;

– Nos établissements souffraient d’un grave déficit en enseignants, au préscolaire, au primaire et au secondaire ; Certains enseignants n’hésitent pas à profiter de leur autorité ou à monnayer des notes contre des services sexuels, une pratique surnommée les « NST » (Notes sexuellement transmissibles).

– L’environnement moral et le cadre physique de l’école sont malsains et inadéquats, du fait de nuisances et de pratiques de toutes sortes ;

– La violence fait sa loi ;

– La démotivation des enseignants commençait à ruiner tout espoir.

– Les nombreux arrêts de cours réduisaient le quantum horaire, hypothéquant ainsi des chances de succès ;

– La baisse drastique du niveau des élèves était en soi une interpellation ;

-La question de la responsabilité des parents d’élève, premiers acteurs de l’éducation de leurs propres enfants, est aujourd’hui plus que d’acuité. La démission quasi générale de la famille dans l’encadrement des enfants a contribué fortement à diluer leur éducation et à baisser le taux de succès à l’école.

Depuis 1990, la violence n’a jamais vraiment quitté l’école ivoirienne. La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire dans sa lutte acharnée contre l’Etat pour, disent ses principaux responsables, l’amélioration des conditions de vie et de travail de leur membres, utilisent sans retenue la violence contre l’administration, les enseignants et même leurs propres camarades qu’ils n’hésitent pas martyriser. Beaucoup d’élèves en gardent encore les séquelles. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’élève n’a plus peur de son maître. L’autorité du maître s’est effritée depuis quelques années.

Dans le public comme dans le privé, les élèves n’en font qu’à leur tête. L’exemple le plus patent, ce sont « les mutineries » à la veille des congés. Les élèves s’arrogent le droit de se mettre en congés au grand dam de leurs encadreurs. On n’est pas loin du jour où l’élève exigera le type de cours qu’il voudra recevoir. A cela, il faut ajouter la dépravation des mœurs à l’école tel que Les scandales sexuels, qui sont aujourd’hui monnaie courante dans nos écoles. Des élèves utilisant parfois des salles de classes comme des hôtels de passe. Ce développement de la sexualité précoce et débridée chez les élèves, entraine immanquablement la propagation de certaines maladies sexuellement transmissibles tel le VIH et des grossesses.

 Les grossesses précoces engendrent presque systématiquement la déscolarisation pour la jeune fille. 

En plus, nous ne risquons pas de nous tromper en affirmant que drogues et alcool font désormais partie de l’environnement sociologique de l’école.

En Côte d’Ivoire, pendant longtemps, on a pensé que la consommation de stupéfiants était un privilège des établissements français. Une addiction pour gosses de riches. Aujourd’hui, le constat est alarmant. La drogue est une plaie qui infecte presque tous les établissements scolaires.

SOLUTIONS

-Il faut Rappeler aux enseignants et aux encadreurs leurs missions. Il faut rappeler que leur mission, notre mission est primordiale car nous travaillons non pas sur le corps humain, mais bien sur son esprit, sa morale et sa conscience. C’est un devoir pour tous de partager avec la jeunesse actuelle ce que les devanciers ont légué, à savoir la connaissance, les valeurs qui fondent une société organisée, dynamique, de progrès. Dans le même élan, Recruter le maximum d'enseignants en leur conférant une formation de qualité et le sens du sacrifice ; Si des pays comme le Japon, les Etats-Unis, la Chine, etc, sont aujourd’hui développés, c’est bien parce qu’il y a eu des gens qui se sont sacrifiés pour donner à leur pays la connaissance qui fait avancer par la recherche et la qualité de l’enseignement


- je recommanderais à l’Etat de motiver les enseignants, car c’est dans l’effort partagé que nous pourrons atteindre l’objectif de la qualité. D’ailleurs, dans le rapport 2017 de la Banque mondiale que je cite ici : « Il est en effet difficile d’imaginer un système efficient sans des enseignants motivés et performants, des écoles privées efficaces, et un équilibre entre les dépenses administratives et celles en équipements


- il faut Façonner l’homme pour en faire un citoyen comme le disait Jean-Jacques Rousseau dans L’Emile et je cite : « On façonne les plantes par la culture, et les hommes par l’éducation ». Façonner l’homme pour en faire un citoyen afin de l’amener à intégrer les valeurs sociétales endogènes et universelles

1- L’état doit s'investir davantage dans son élan de soutien et d'appui à l'éducation nationale en allouant un budget conséquent. Ce budget doit-être suivi et mettre en priorité la construction et la réfaction des infrastructures scolaires (établissements, salles de classe, tables-bancs).

2- Adapter le programme pédagogique au niveau réel des apprenants tout en rénovant les apprentissages avec des manuels adéquats et accessibles.

4- Sensibiliser les parents d'élèves à s'investir plus dans l'éducation de leurs enfants en les encadrant.

5- Sensibiliser et conscientiser les élèves en multipliant les séminaires avec eux. Aussi les motiver sur le sens du travail et des valeurs citoyennes et de civisme.

                                                                                                          

Conclusion

Il importe à chacun de participer pleinement à la réflexion sur la problématique éducationnelle et le système éducatif capable de former les futurs citoyens et leur léguer les valeurs éthiques et civiques. Sachons que quand le vice perdure dans la jeunesse, c’est l’existence collective qui est en péril avec l’exacerbation des comportements insociables et terrifiants orchestrés par des jeunes en manque de repères. Des repères que n’ont pas su leur donner les adultes en charge de leur maturation intellectuelle, psychologique, spirituelle. Car c’est là aussi tout le sens de la notion d’éducation. Le métier d’éducateur et d’enseignant y trouve toute sa noblesse. L’engagement dont on parle aujourd’hui ne doit être une vue de l’esprit. Cultivons l’Amour pour notre pays, et pensons à l’intérêt général.

Content created and supplied by: GeorgesAdou_03 (via Opera News )

Tags:      

pascal mukene pierre angulaire
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

À 21 ans, il est père de 6 enfants et attend un septième, la toile félicite le rappeur américain

4 hours ago

2574 🔥

À 21 ans, il est père de 6 enfants et attend un septième, la toile félicite le rappeur américain

People : voici des choses que vous ignorez de Joël dans la série teenager

6 hours ago

2358 🔥

People : voici des choses que vous ignorez de Joël dans la série teenager

Une élève de 4ème se suicide à cause de son amour pour son professeur

6 hours ago

23921 🔥

Une élève de 4ème se suicide à cause de son amour pour son professeur

Cocody-Bonoumin : cette scène qui m'a émue

6 hours ago

3806 🔥

Cocody-Bonoumin : cette scène qui m'a émue

Violence conjugale : un nouveau cas constaté à Cocody Riviera 3

7 hours ago

2 🔥

Violence conjugale : un nouveau cas constaté à Cocody Riviera 3

Affaire prostitution des artistes femmes coupé décalé : Vitale répond à Claire Bahi

7 hours ago

3 🔥

Affaire prostitution des artistes femmes coupé décalé : Vitale répond à Claire Bahi

Suspect 95 au Syndicat des hommes: " toutes les dragues sont suspendues jusqu'à nouvel ordre"

7 hours ago

521 🔥

Suspect 95 au Syndicat des hommes:

En groupe, les élèves sont une force à ne pas négliger

7 hours ago

408 🔥

En groupe, les élèves sont une force à ne pas négliger

Le véritable péché originel !

8 hours ago

1 🔥

Le véritable péché  originel !

Après son mariage, l'animatrice Mariam Coulibaly donne de ses nouvelles

18 hours ago

8220 🔥

Après son mariage, l'animatrice Mariam Coulibaly donne de ses nouvelles

COMMENTAIRES