Sign in
Download Opera News App

 

 

Le périlleux quotidien des voyageurs de Daloa-Zahibo

Le département de Daloa, dans le Haut Sassandra, au centre-ouest de la Côte d'Ivoire, naturellement nanti de différentes ressources dont certaines encore vierges ou peu exploitées souffre de l'état de ses routes et de la vétusté des véhicules qui relient la ville aux villages environnants dont Zahibo.

Pour découvrir le périlleux quotidien des populations de Zahibo, notre ami Simplice K, qui se remet difficilement après un voyage à Zahibo pour des questions funéraires, raconte : << Voici le type de véhicule ( 22 places ou Badjan ) qui peut vous conduire à mon village maternel Zahibo. Situé à 27 Kilomètres de Daloa , c'est une route entièrement nue et qui fait des victimes.

 Depuis le premier gouvernement de l'histoire de la Côte d'Ivoire jusqu'à présent, on n'a pas encore eu de bitume alors que DIEU seul sait combien la sous préfecture de Zahibo pèse en cacao et en cultures vivrières.

Les rares réprofilages que fait le conseil régional du Haut Sassandra sont un souvenir lointain. Regardez la position de la voiture, ( voir image ) le fameux Badjan, quand la photo a été prise.. C'est à ce spectacle macabre interdit aux âmes sensibles que nous sommes confrontés durant le trajet. >> 

Les autorités locales sont alors invitées à, régulièrement, réprofiler la route Daloa-Zahibo pour le bonheur des populations.


En Dieu, il faut croire

Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires