Sign in
Download Opera News App

 

 

Le CLEP-CI arrive dans le milieu des fédérations évangéliques comme un autre moissonneur

La bible ne dit-elle pas que la moisson est grande, mais que les ouvriers sont peu nombreux selon Luc 10 :2 ? C’est donc pour répondre à ce besoin du Seigneur que, le 29 juillet 2021 dans la ville balnéaire de Grand Bassam, l’évêque a annoncé officiellement la naissance du Clergé Evangélique et Pentecôtiste de Côte d’Ivoire (CLEP-CI).

C’est à la fin d’une pastorale, qui a regroupé plus de 30 pasteurs et cela sur deux jours, avec pour thème majeur : « la soif du réveil » que la naissance d’un nouveau regroupement de pasteurs a vu le jour dénommé CLEP-CI ou Clergé Evangélique et Pentecôtiste de Côte d’Ivoire.

Faisant face à plusieurs organes de presse, le président fondateur du CLEP-CI, l’évêque Stéphane Mabéa entouré de membres du bureau exécutif, a révélé que le CLEP-CI vient pour tenter de combler la soif du réveil dans l’Eglise. C’est donc à dessein que le thème de la première pastorale du CLEP-CI était « La soif du réveil spirituel ».

C’est donc tout naturellement qu’il dira : « toute vision nait dans le cœur par un désir ou par une observation. Nous avons constaté que l’Eglise ivoirienne avait soif du réveil spirituel ». Face à un monde qui va en déliquescence, l’Eglise de Dieu n’est pas épargnée va-t-il continuer pour dire. Le CLEP-CI veut donc apporter sa modeste contribution pour répondre au besoin de la société ivoirienne.

Nonobstant les scandales qui ternissent l’image de l’Eglise, le CLEP-CI veut être un instrument sur qui Dieu peut compter pour redorer l’image de son épouse.

Face à l’existence d’autres fédérations et regroupement, le CLEP-CI se présente comme un autre moissonneur qui veut s’inviter dans le champ du Seigneur. L’évêque Mabéa dira donc sur cette question : « certes beaucoup de bonnes choses ont été déjà faites, mais nous pensons qu’il reste encore beaucoup à faire pour l’Eglise de CI ».

Le CLEP-CI s’est donc donné pour objectif de prôner l’évangile de Christ, construire l’unité véritable du Corps de Christ, maintenir la flamme de la prière, mener des actions sociales, encourager l’Eglise à se conformer aux lois et prier pour les gouvernants ivoiriens.

C’est par la prière que nous pouvons aider nos gouvernants à nous conduire dans le développement dira pour conclure l’évêque Stéphane Mabéa. La naissance du CLEP-CI va s’en aucun doute donner à l’Eglise de reprendre sa position dans la société ivoirienne.

Content created and supplied by: Ethanlepremier (via Opera News )

grand bassam luc 10 :2

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires