Sign in
Download Opera News App

 

 

Laurent Gbagbo : une pensée pour l'éternité, si seulement Hamed était là

L'ancien président, Laurent Gbagbo, n'a pas fait qu'un simple retour au bercail, chez lui en Afrique et plus précisément sur sa terre natale, en Côte d'Ivoire. Il revient aussi à la "maison de Dieu". C'est-à-dire l'Église catholique où sa foi chrétienne est née, comme chacun de nous a pu le voir le dimanche 20 juin 2021 sur des images abondamment relayées. Sa première sortie publique, l'ancien chef de l'État ivoirien l'a donc consacrée à son Créateur. Bien sûr, le fait qu'il soit retourné à l'église catholique, là où il a pris sa première communion dans les années 90, alimente bien des conversations. Et on en a entendu de toutes sortes. Pourtant, nul n'ignore que les courants évangelico-chrétiens qui pullulent de nos jours sont issus du catholicisme (pentecôtistes, protestants, évangéliques, etc.). «Le Conseil national des évangéliques de Côte d'Ivoire prend acte du retour officiel du Président Laurent Gbagbo à l'église catholique et l'encourage à demeurer chrétien, car la liberté de pensée et de croire donne au Président Gbagbo les outils intellectuels et spirituels lui permettant de choisir et d'exercer sa chrétienté là où il le veut en toute liberté», indique un communiqué du Président du Conseil national des évangéliques de Côte d'Ivoire, Isidore Blé. Un communiqué rendu public le 21 juin. Ce retour de Gbagbo au catholicisme, ça par contre aucun prophète des temps modernes ne l'avait vu venir.

En vérité, il n'existe pas de religion mauvaise, mais il existe bien souvent (et malheureusement) des personnes qui posent des actions mauvaises. À qui la faute, si des soi-disants bien-pensants ou des hurluberlus s'en prennent à d'autres, au nom d'une religion ?

On ne finira jamais de le répéter. Le lavage de cerveau, l'analphabétisme et l'aliénation restent les principaux problèmes qui minent l'Afrique. Et nous ne sommes pas sortis de l'auberge, tant que des groupes d'illuminés se combattront les uns les autres pour tenter d'imposer leur vision du monde ou de Dieu. Le salut est personnel. L'ancien chef de l'État, Laurent Gbagbo, a certainement choisi d'être en accord avec sa conscience. Espérons que cette première action de grâce "post-prison" (et la première sur sa terre natale après sa reconversion au catholicisme), saura réjouir le cœur de son Créateur. Nous avons tant jugé, sur une seule face de la pièce. Que dire ! Le "père" Gbagbo, pardonnez-nous donc nos offenses, car tous autant que nous sommes, ici-bas, nous sommes des pécheurs.

Après, l'on attend vos prochaines actions ou prochains pas. À l'endroit de qui seront-ils posés en premier ? Les militants, les adversaires politiques d'hier, la Côte d'Ivoire toute entière ? Ce sera à vous d'en décider. Ainsi soit-il. 

Nul doute aussi que de là où il se trouve actuellement, l'un de vos adversaires politiques et ex-ministre, du temps de votre gouvernance, aurait certainement aimé vivre ce moment historique de votre retour. Hamed Bakayoko. En temps que Premier ministre, il a été l'une des chevilles ouvrières du dialogue politique avec l'opposition.

C'est encore lui qui fut désigné par le président Ouattara, pour mener les discussions sur les modalités de votre retour en Côte d'Ivoire. Hélas, il n'aura pas eu l'occasion de vous serrer la main. Il ne se serait pas gêné, vous savez. Mais la mort nous l'a brutalement arraché, le 10 mars dernier. On aura beau dire ou écrire, Hamed était Hamed. Il n'hésitait pas à ruer dans les brancards, lorsqu'il le fallait, tout comme il savait aussi se montrer humain, mis à part tout calcul politicien. Un homme du peuple. Et un homme que le peuple aimait, pour sa simplicité, sa sympathie. Peut-être, s'il était encore des nôtres, votre retour au pays aurait-il pris une autre allure avec sa touche personnelle, qui sait ? Hélas, comme dirait quelqu'un, "l'homme propose et Dieu dispose". Mais enfin... Que la paix divine règne dans notre pays, si cher à nos cœurs. Pour des siècles et des siècles. Amen !

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

côte d'ivoire hamed était laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires