Sign in
Download Opera News App

 

 

Comment reconnaître les faux prophètes ?

COMMENT RECONNAITRE LES FAUX PROPHETES ?


Lisons Matthieu 7 v15-20 : « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs./ Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons?/ Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits./ Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits./ Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. /C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »


Je me rappelle avoir déjà fait une publication sur le sujet. Mais comme la répétition est pédagogique, je fais une autre sur le même sujet parce que je constate que des personnes de ce groupe en ont besoin.


Le verset 15 nous dit que les faux prophètes viennent en vêtement de brebis, mais en interne, ce sont des loups ravisseurs. Vous comprenez que ce qui importe pour les faux prophètes, c’est l’apparence, le comportement. Ils sont conscients que l’homme s’intéresse à ce qui frappe les yeux, alors que Dieu s’intéresse au cœur, selon 1 Samuel 16 v7.


Dans Apocalypse 13 v11, la Bible nous parle d’une bête qui avait deux cornes semblables à un agneau, mais qui parlait comme un dragon. Donc l’apparence est celle de la pureté, le comportement est soigné, mais le message est diabolique. Comme il n’est pas aisé au commun des mortels de reconnaître le caractère diabolique de ce message, je me fais fort de l’expliquer à travers les Saintes Ecritures.


Au verset 18, la Bible dit qu’il est impossible au mauvais arbre de porter de bons fruits, comme il est impossible au bon arbre de porter de mauvais fruits. Un peu comme 1 Jean 3 v6 : « Quiconque demeure en lui ne pèche point; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu. » Lisez bien ce verset : celui qui pêche n’a jamais connu Christ. Par contre, « Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. » (1 Jean 3 :9) Ce verset est également très important. Est-il possible pour celui qui est né de Dieu de pécher ? La Bible nous répond que c’est impossible. 1


Pour revenir à notre texte, Dans le verset 15, c’est la faune qui est utilisée pour illustrer les prophètes tandis que dans le reste des versets, c’est la flore qui est utilisée. Cela nous rappelle le rêve de Pharaon que Joseph a décodé. Il s’agissait d’épis de maïs (flore) maigres qui ont engloutis des épis gras et des bœufs (faune) maigres qui ont engloutis des bœufs gras. Bien que les illustrations soient totalement différentes, Joseph a découvert que c’était exactement le même rêve. C’était une façon pour Dieu de prévenir le peuple de la famine qui frapperait le pays.

Dans Matthieu 7 v15-20, la faune et la flore évoquées renvoient aussi à la même signification. Le verset 15 nous apprend que les faux prophètes viennent « en vêtement de brebis, mais au-dedans, ce sont des loups ravisseurs ». Pour parler plus simplement, l’apparence des faux prophètes est une apparence de brebis, mais au fond de leur être, ce sont des loups ravisseurs. Quelle est la différence entre une brebis et un loup ? D’aucuns diront que la brebis est douce et le loup agressif. C’est vrai, mais nous pouvons donner une meilleure réponse. Lisons les versets suivants :

Lévitique 11 v3-5 : «Vous mangerez de tout animal qui a la corne fendue, le pied fourchu, et qui rumine. / 4 Mais vous ne mangerez pas de ceux qui ruminent seulement, ou qui ont la corne fendue seulement. Ainsi, vous ne mangerez pas le chameau, qui rumine, mais qui n'a pas la corne fendue: vous le regarderez comme impur. / Vous ne mangerez pas le daman, qui rumine, mais qui n'a pas la corne fendue: vous le regarderez comme impur. »

Dans le chapitre 11 du livre de Lévitique d’où sont tirés ces deux versets, Dieu nous donne les critères de reconnaissance des animaux purs et des animaux impurs. Les Juifs ne devaient consommer que les animaux purs. Comment les reconnaître ? La corne fendue, le pied fourchu, et qui rumine exactement comme la brebis. Les animaux impurs n’obéissent pas à ces critères, exactement comme le loup. Donc, la différence majeure entre la brebis et le loup, c’est que la brebis est un animal pur tandis que le loup est un animal impur.


Donc, le faux prophète, bien qu’il soit impur, se fait passer pour quelqu’un de pur. En termes plus adaptés aux humains, le faux prophète est pécheur, mais il a l’apparence de quelqu’un qui est saint. Comment le reconnaître alors ? Matthieu 15 v20 nous dit que « c’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. » Que devons-nous comprendre par ‘’fruits’’ ?


Parlant de fruits, certains prophètes brandissent leurs œuvres au nombre desquels figurent en bonne place les guérisons, les miracles et autres qui ont été opérés à travers eux. Heureusement qu’il est clairement dit dans la Bible (Mathieu 7 : 21-23 ; 2 Thessaloniciens 2 v9-12) que Satan aussi fait ça. Donc, on ne peut pas dire que les fruits représentent les œuvres. Quoi alors ?


Supposons qu’un loup ait réussi à se déguiser en brebis. S’il réussit à faire des petits, seront-ils des louveteaux (petit du loup) ou des agneaux (petit de la brebis) ? Quelle que soit l’habileté avec laquelle un loup réussirait à se déguiser en brebis, on reconnaîtra son identité de loup dès lors qu’on verra ses petits parce qu’il ne pourra jamais avoir des agneaux comme petits. Cela est impossible. C’est pourquoi, en utilisant la flore comme illustration, la Bible dit : « Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. » (Matthieu 7 v18). C’est impossible qu’un mauvais arbre, un animal impur, un homme pécheur puisse amener à la naissance de bons fruits, des animaux purs, des hommes saints. Dans Hébreux 10 v10, il est écrit : « C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus Christ, une fois pour toutes. » Grâce à Jésus, nous sommes devenus saints.


Un faux prophète ne peut jamais expliquer à ses enfants spirituels (ses fidèles) qu’ils ne sont pas pécheurs, qu’ils sont saints, que c’est leur nouvelle identité, que cette identité n’est pas liée à leur comportement. Donc aucun fidèle (fruit ou enfant) d’un faux prophète ne peut proclamer qu’il est saint pour toujours, qu’il ne pêche plus. Il dira toujours qu’il est pécheur. Il priera toujours pour le pardon de ses péchés. A travers ses enfants, ses fruits, ses fidèles, on peut reconnaître un faux prophète. Il est en vêtement de brebis (il semble juste), mais en réalité, c’est un loup (un pécheur).


Beaucoup vous diront qu’ils prêchent le même évangile que les Apôtres. Dans 1 Corinthiens 6 : 9-11, Paul dit ceci à ses enfants, à ses fidèles :


« Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, / 10 ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu. / 11 Et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ, et par l'Esprit de notre Dieu. »

Selon Paul, ses fidèles ne sont plus pécheurs. Ils sont totalement lavés. Si malgré les enseignements de votre prophète, le péché existe dans votre vie, c’est que votre prophète est faux.

Source : Zab Flavien Gnizako (homme de Dieu)

Que Dieu nous donne la bonne compréhension !!!

Content created and supplied by: Baudouin1er (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires