Sign in
Download Opera News App

 

 

Le révérend Wilfried Zahui met en garde les ivoiriens après les incidents contre les nigériens

Le révérend Wilfried Zahui a décidé d'interpeller la communauté ivoirienne après les affrontements d'hier entre elle et les nigériens sur la gravité de la situation.

Les malheureux incidents qui se sont déroulés ce mercredi 19 mai 2021 entre les communautés nigérienne et ivoiriennes dans la ville d'Abidjan sont au centre de l'actualité en Côte d'Ivoire et dans la sous-région. À cette occasion, plusieurs personnes ont pris la décision de se prononcer là-dessus. Et parmi eux, il y'a le pasteur Wilfried Zahui.


Ce jeudi 20 mai 2021 soit un jour après ces tristes et malheureux événements entre les communautés ivoirienne et nigérienne qui ont occasionné le pillage de plusieurs magasins et la blessure de nombreuses personnes, le révérend Wilfried Zahui a décidé de mettre en garde les ivoiriens. En effet, dans un post fait sur les réseaux sociaux ce jeudi 20 mai 2021, ce dernier a décidé de montrer aux ivoiriens la place et l'importance de l'étranger auprès de Dieu. « Dieu s'identifie à l'étranger. Attention Côte d'Ivoire, ce chemin n'est pas bon. Ne pas opprimer l'étranger est un ordre de Dieu. Ivoirien prends garde car tu as déjà trop de problème en ton sein sans solutions. Tes enfants ne sont-ils pas répandus à la surface du globe ? Attention, Dieu défend l'opprimé », a déclaré le révérend Wilfried Zahui avec à l'appui un passage de la sainte bible « tu n'exploiteras ni opprimeras l'émigré car vous avez été émigré en Egypte ».


Des parole gorgés de sens qui appellent à une médiation parce que non seulement l'étranger est un vivier de l'économie ivoirienne, c'est aussi une personne qui a une importance sacrée dans la religion car nombreuses sont les religions qui interdit catégoriquement l'oppression de ce dernier. Et comme le mal est déjà fait, il faut à présent passer à la table de la négociation pour que cette histoire soit oubliée à jamais.

Content created and supplied by: Ivoireinfo (via Opera News )

wilfried zahui

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires