Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici comment Dieu transforma la stérilité de la matriarche Anne en fécondité selon la sainte Bible

Dans l’Antiquité, on ne priait pas en silence, on priait toujours à voix haute. Ici, Anne s’exprime avec pudeur. Le prêtre la prend à partie. C’est parfois le cas quand on traverse une épreuve : non seulement on souffre, mais pire encore, l’entourage considère que c’est de notre faute.

Ici, le prêtre la traite d’alcoolique et lui demande de « cuver son vin ». Il y a, de fait, une similitude entre l’état de prière intense et l’ivresse. Les disciples, à la Pentecôte, étaient assimilés à des fêtards éméchés alors que c’était encore le matin… Anne répond humblement et confie au prêtre non pas l’objet de sa supplication, mais le simple fait qu’elle est affligée et se présente comme telle devant Dieu. Alors le prêtre la prend en sympathie et il s’associe à sa prière : « Que Dieu t’accorde ce que tu lui as demandé ! »

t

Cela suffit pour qu’Anne change complètement d’état. Elle se remet à manger, retrouve figure humaine et reprend ses activités.Elle n’est plus dans la prière, elle n’est plus suppliante et affligée, elle se comporte comme une personne qui sait que sa demande a été entendue. Anne prend de la distance à l’égard de son problème, sachant que l’affaire ne dépend plus d’elle.

Cette attitude nous guide pour nos prières de demande. « Tout ce que vous demanderez dans votre prière avec foi, vous le recevrez » *. Il ne faut pas hésiter à demander puis à considérer que le « dossier suit son chemin », que cela ne dépend plus de nous, et, comme Anne, faire confiance. Anne donna à son fils le nom de Samuel, « Dieu exauce ». Elle l’avait demandé, elle a été entendue et exaucée.

Content created and supplied by: Kouakoujacob01 (via Opera News )

Anne Dieu

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires