Sign in
Download Opera News App

 

 

Tabaski 2021 : une si chère "fête du mouton", les plus démunis sacrifiés sur l'autel du marché

Le Conseil supérieur des imams (Cosim) a annoncé dans un communiqué, mardi 13 juillet 2021, à Abidjan, que la fête de Tabaski (Aïd el-Kebir) aura lieu en Côte d'Ivoire le mardi 20 juillet prochain. Cette année, la grande fête, la plus importante chez les musulmans risque cependant d'avoir un goût amer dans certaines familles. Compte tenu de la flambée des prix des bovins, en particulier le mouton et le bœuf, et de façon générale les produits alimentaires sur le territoire national.

Cette fête musulmane, également appelée le "jour du sacrifice" (en commémoration de la force de la foi d'Abraham) permet aux musulmans de festoyer en sacrifiant, si possible, un mouton à Allah. Mais la montée en flèche du prix de cet animal sur le marché à bétail pourrait ôter l'appétit à certains.

(Un garçon aux prises avec un bélier)

À Attécoubé par exemple, tout comme à Abobo ou à Port-Bouët, le prix minimum pendant cette période de forte demande est de 150 milles francs CFA, pour un bon bélier. Les personnes qui en avaient la possibilité ont effectué leur achat avant la fête. Mais ce n'est pas évident pour tout le monde, puisqu'il faut nourrir et loger l'animal jusqu'au jour de l'immolation. Ce qui engendre des dépenses supplémentaires.

Si les Ivoiriens se sont souvent plaints de la cherté du mouton pendant la Tabaski les années précédentes, cette nouvelle année musulmane ne semble pas non plus changer grand'chose à la situation.

(Un mouton en séance de lavage sur un marché à bétail)

En cause, le coronavirus qui a ralenti les activités, sans compter la menace djihadiste dans les pays de l'hinterland qui approvisionnent la Côte d'Ivoire en bétail. Toutes choses qui limitent le convoyage des animaux. D'où l'importance pour l'État ivoirien de développer la filière locale, en encourageant les éleveurs, avec la possibilité de formation et de financement de projets dans le domaine de l'élevage. 

L'année dernière, du 15 au 30 juillet 2020, une foire au bétail a eu lieu pour aider les musulmans à s'offrir un mouton. Plus de 400 exposants avaient pris part à l'événement organisé sur 18 hectares, à l'abattoir de Port-Bouët. L'initiative avait profité à certaines familles qui n'avaient pas suffisamment de moyens.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires