Sign in
Download Opera News App

 

 

Dans "Les Coups de la vie", l'histoire de Adama et Sylvie reflète notre réalité africaine...

( Image d'illustration )


Adama et Sylvie sont deux adolescents amoureux mais issus de familles qui pratiquent chacune des religions différentes. En effet, Adama est d'une famille musulmane et Sylvie quant à elle, ses parents sont de fervents chrétiens.

Ainsi, les deux amoureux doivent se cacher pour vivre leur relation amoureuse loins des yeux des deux parents qui n'approuveront jamais cette union qui dégraderait certainement leurs images respectifs vis-à-vis de leurs différentes communautés.

Cependant, les deux différentes familles parviennent à découvrir cette relation entre leurs deux enfants, Adama et Sylvie, le jour où Sylvie fait un malaise qui qui dévoile qu'elle est en début de grossesse dont l'auteur est bien évidemment Adama.

Pourtant, Sylvie est promise en mariage à un membre de l'église de son père qui en est d'ailleurs le pasteur principal et Adama également doit épouser selon la volonté de son père, une fille de sa communauté que ce dernier a choisi pour lui.

Mais, ne dit-on pas que l'homme propose et que Dieu dispose ?

Et bien, c'est ce qui va se passer pour les parents de Adama et Sylvie. En fait, ils ont souhaité que leurs progénitures s'unissent avec des personnes issues de la même communauté religieuse, mais, les choses se déroulent autrement...

Les enfants ont préféré privilégier l'amour au détriment des règles et principes fondamentaux de leurs différentes communautés. Ils choisissent donc de s'unir contre vents et marées, contre la volonté de leurs parents qui n'approuvent guère cette union.

De ce fait, les deux parents manifestent vigoureusement jour et nuit leurs désapprobation vis-à-vis de la relation entre leurs enfants. Le père de Adama, fervent défenseur de l'Islam est très en colère contre son fils qui l'a désobéit en préférant s'unir à la fille d'un pasteur qu'il qualifie de " Cafri" , un ennemi de Dieu au lieu de suivre sa volonté.

De son côté, le père de Sylvie n'arrive vraiment pas à digérer le fait que sa fille chérie soit en relation avec le fils d'un musulman , "un philistins" selon son propre terme, ce qui constitue un véritable déshonneur pour sa personne, lui en tant que Pasteur, homme de Dieu très respecté de sa communauté.

Ainsi, les deux parents respectifs restent chacun camper sur sa position, ils n'approuveront jamais cette union entre leurs enfants , la religion étant le principal obstacle...

Cette histoire lourde de sens dont la série "Les Coups de la vie " a su mettre en exergue les péripéties qui collent avec notre réalité africaine effectivement dans no en ce qui concerne la Religion est primordiale et mérite d'être ovationnée . Il existe encore de nos jours des histoires pareilles à celle de Adama et Sylvie dans notre société africaine.

Pourtant, la religion prône l'amour. Mais comment comprendre qu'elle puisse être un obstacle surtout en Afrique, à une union sacrée entre deux êtres humains qui s'aiment véritablement, créatures de Dieu lui-même?

Quel paradoxe !

( Image d'illustration )


M. Bak

Content created and supplied by: Malickbak (via Opera News )

adama également sylvie reflète

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires