Sign in
Download Opera News App

 

 

L'Imam Aguib Touré interpelle les artistes musulmans présents au stade Ébimpé

L'Imam Aguib Touré, ce jeune ''homme de Dieu'' qui n'a pas sa langue dans sa poche. Cette fois-ci, il lance un appel imminent à tous les musulmans qui ont participé à la veillée artistique au stade olympique d'Ebimpé, de notre regretté premier ministre Hamed Bakayoko.

En effet, le jeune Imam n'est pas passé par quatre chemins pour lancer un message à tous les musulmans présents à cette veillée artistique. << je demande aux artistes musulmans qui ont presté, de beaucoup prier afin que Allah leur pardonne >>, a-t-il fait savoir dans une vidéo publiée sur Facebook. S'adressant à la famille du défunt, l'Imam pense qu'elle aurait dû respecter les préceptes de l'Islam qui est d'accompagner le défunt dans la prière, rien que la prière et dans la sobriété.

Pour l'Imam Aguib, la famille aurait dû invité poliment les organisateurs à surseoir à ce spectacle, pas digne pour un défunt musulman. Le défunt étant dans un autre monde, il a besoin de prières pour faciliter sa rencontre avec son créateur. Ce devoir revient donc au vivants de se recueillir en prière et non dans des postures festives. << Lorsque nous sommes en deuil, nous devons être triste et pas heureux >>, a-t-il ajouté. En un mot, les musulmans devraient respecter les principes de l'Islam et éviter de vouloir faire comme les autres.

En outre, l'Imam Aguib Touré est revenu sur l'appartenance de l'ex premier ministre à la Franc-maçonnerie. Beaucoup avait fustigé les musulmans d'avoir organisé les obsèques de ce dernier quand l'église catholique avait elle, refusé de faire des prières sur un autre franc-maçon, malgré que ce dernier fréquentait une paroisse. L'église y avait vu une incompatibilité. Certains ont vite fait de faire du copier-coller sur l'Islam. Mais, notre imam fut expéditif : ''le premier ministre avait bien droit à des obsèques musulmanes''.

Il se base pour ce fait, sur un hadith du prophète Muhammad. Ce hadith stipule qu'est ''musulman'', toute personne qui se dit d'abord musulman, ensuite, qui pratique les rites de l'Islam devant des témoins. Cette personne à sa mort, a droit à toutes les cérémonies funéraires islamiques. << La communauté fait ce qu'elle a à faire, le reste de ses actions ne regarde que lui et son Seigneur >>, conclut-il.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

l'imam aguib touré stade ébimpé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires