Sign in
Download Opera News App

 

 

Sassandra : plusieurs lycéennes tombent en transe depuis ce matin

Jdi1301221440

Intervention des sapeurs pompiers pour secourir les élèves en transe mais pour quel résultat (photo : DR)

Plusieurs cas de lycéennes tombées en transe dans un établissement secondaire de la ville de Sassandra nous ont été signalés dans la matinée de ce Jeudi 13 Janvier 2022. Selon des sources jointes sur place, il s'agissait au moment où nous recevions l'information de 4 élèves issues du 1er et du second cycle dont au moins une en classe de 3è et en terminale. Toujours selon nos sources, les premiers signes manifestés par la première lycéenne avaient fait penser à une crise d'asthme, raison pour laquelle les sapeurs pompiers ont été appelés à la rescousse. Mais les spasmes qui la secouaient, les cris qu'elle poussait et la survenue d'autres cas issus d'autres classes presqu'au même moment ont fini de convaincre les uns et les autres qu'il s'agissait plutôt de transe spirituelle. Nos investigations via des conversations téléphoniques avec d'autres sachants présents sur les lieux nous ont appris que: "c'est une habitude ici chaque année. Mais généralement c'est les Mercredis, et cette année apparemment c'est les Jeudis". Notre interlocuteur nous apprendra aussi que cela arrive parce que le lycée moderne Goffry Kouassi Raymond où ces scènes de transe ont lieu, est bâti sur un terrain appartenant aux génies des populations autochtones du village de Batréblé à quelques encablures de là et qui chaque année doivent recevoir des sacrifices qui se résument en des bouteilles d'alcool, et autres exigences. "Tant que ces sacrifices ne sont pas faits chaque année, elles tomberont toujours en transe" nous a-t-il dit. Les pompiers aux dires de nos sources semblaient impuissants face à ces cas qui relèvent en apparence de l'irrationnel. Les parents ont été appelés par l'administration mais les numéros que donnent les élèves à l'inscription sont ceux de parents qui généralement résident dans des campements lointains et qui ne peuvent pas être là en cas d'urgence nous a révélé notre contact. Au moment où nous mettons en ligne, le calme est revenu car les filles ont progressivement retrouvé leurs esprits.

SRANKPAWA BOUAKE Jdi1301221440

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

sassandra

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires