Sign in
Download Opera News App

 

 

Peopl'Emik : les enfants de Tangara Speed Ghôda demandent pardon au nom de leur père

Ce fut une grande découverte ce Jeudi 17 Juin, sur le plateau de l'émission ''Peopl'Elemik''. Les invités n'étaient autres que les enfants de feu Tangara Speed Ghôda, artiste musicien reggae. Ces derniers ont profité pour demander pardon à tous ceux qui auraient été offensés par la musique de leur père.

L'émission ''Peopl'Elemik'' a fait revivre Tangara Speed Ghôda à travers ses enfants, Mouhamed et Nadia. Les deux enfants de l'artiste reggae ont parlé de leur père et de ce qu'ils souhaitent qu'on fasse pour pérenniser la mémoire et les œuvres de ce dernier. Mouhamed et Nadia ont en mémoire un père très aimant et généreux, mais bipolaire. Selon Nadia, il pouvait être très colérique par moment, mais en général il était un papa gâteau que tous les enfants du quartier adoraient.

Pour Mouhamed, les périodes colériques de son père venait principalement de son tempérament et de tout ce qu'il aurait vécu comme difficulté avant d'atteindre le sommet de son art. C'était un gros travailleur, selon lui et on peut dire qu'il a révolutionné le milieu du reggae avec de nouvelles sonorités et ses prestations scéniques. Tangara n'a rien eu facilement, il s'est toujours battu dans le ''Hakilisso'' à Abobo, dans la cour familiale. Mais, la grande faucheuse aura raison de lui le 2 Juin 2002, après une longue maladie.

Tangara Speed Ghôda fut aussi un artiste atypique et à polémique. Sa chanson ''Jesus n'a pas été crucifié'' dans l'album ''Crucifix'' avait attisé la colère d'une partie de la population dont la croyance était fondée sur ce personnage religieux. 19 ans après, son fils a tenu à présenter toutes ses excuses et demander pardon à tous ceux qui ont été choqué par les paroles de leur père. Toutefois, il précise que l'artiste n'a fait que citer les paroles du saint Coran dans sa chanson. Il n'a donc rien inventé.

En effet, il s'était inspiré de la Sourate 4, verset 157-158 où il est écrit : << et à cause de leur parole : nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le messager d'Allah...Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié, mais ce n'était qu'un faut semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaines, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué, mais Allah l'a élevé vers Lui. Allah est Puissant et Sage >>. C'est donc ces versets coraniques que Tangara Speed Ghôda avait mis en chanson.

En outre, les enfants de l'illustre disparu demandent aux bonnes volontés de l'aide, pour pérenniser la mémoire et les œuvres de leur père. Pour terminer, ils ont voulu saluer tous ceux qui les ont soutenus dont principalement, Julien Goualo.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

tangara speed ghôda

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires