Sign in
Download Opera News App

 

 

Mariam Coulibaly s'adresse aux musulmans

" Le lundi 12 avril dernier fut le premier jour du mois de carême musulman. Il correspond au 29 Cha'Ban 1442 Hégire. Neuf jours plus tard en plein épicentre de ce mois de carême, l'animatrice de la télévision ivoirienne Mariam Coulibaly a galvanisé la troupe des croyants mulsumans à tenir fort pendant le jeûne si dur soit il, notamment les Mahouka, Koyaka et aux Odienneka "


Le défis de supporter, endurer et venir à terme pendant le moment du carême musulman, s'impose à tout bon mulsuman. Mais face à ça, en énumérant pas les raisons spirituelles qui peuvent mettre à mal la bonne pratique du jeûne, mais plutôt des raisons d'ordre physique, l'animatrice télé Mariam Coulibaly s'est appesantie sur ce sujet dans une de ses plus récentes publications sur les réseaux sociaux.

" Coucou les amis, vous allez bien n'est-ce pas ? Aux frères Musulmans, j'espère que notre 2e semaine a bien commencé et que vous tenez le coup", a-t-elle déclaré. Une manière à elle de rappeler à tous l'objectif de carême et surtout de s'armer de courage pour profiter à fond des bénédictions de ce mois saint par excellence.

Et elle enchaîne cette fois ci sur un ton humoristique : "J'ose croire que les Mahouka, Koyaka et autres Odienneka ne se cachent pas pour manger ou boire hein. Surveillez-les bien". Connaissance ces groupes ethniques et l'attachement amicaux que ces groupes sont sujettes, l'animatrice Mariam Coulibaly a su arracher le sourire à bon nombre de ses abonnés à environ 2h de la rupture de jeûne de cette journée. " Béni mois de Ramadan à tous et à toutes. Qu'Allah le Miséricordieux nous en accorde les bénéfices", terminé-t-elle.

N'oubliez pas de nous suivre, liker, commenter et partager nos articles. La reprise de cet article, même partielle, requiert une autorisation formelle du rédacteur. Tout contrevenant répondra de ses actes.

Content created and supplied by: Agbemalet (via Opera News )

ivoirienne mariam coulibaly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires