Sign in
Download Opera News App

 

 

Quel scientifique a sauvé l'humanité en cherchant à la détruire ?

Quel scientifique a sauvé l'humanité en cherchant à la détruire ?



Fritz Jacob Haber est un chimiste né en 1868 en Allemagne qui correspond parfaitement à la question. Et.. oui oui, c'est bien lui qui est à l'origine du Zyklon B (le gaz utilisé dans les chambres à gaz des camps d'extermination).


De nombreux scientifiques à cette époque s'accordent sur le fait que le nombre d'individus est trop important par rapport aux capacités de production de nourriture. Le seul moyen pour remédier à ça (selon Haber) est de synthétiser les engrais azotés (les nitrates) à partir de l'ammoniaque, en prélevant l'azote qui est directement dans l'air.

Au début des années 1900, de nombreuses crises laissent penser qu'une importante guerre risque d'éclater, donc toutes les puissances s'y préparent. Or les explosifs (pour la guerre) nécessitent énormément de nitrates, que nous n'avons déjà pas suffisamment en stock nourrir toute la population.

Le principal producteur de nitrates est le Chili, un pays loin des puissances européennes. En tant que bon patriote, Fritz Haber décide de travailler à la synthèse du nitrate pour permettre à l'Allemagne d'avoir autant d'explosifs qu'elle veut et d'être indépendante pour son approvisionnement en nitrate.

Et c'est ce qu'il va réussir à faire en 1909. Il va réussir à fixer l'azote contenu dans l'air pour fabriquer de l'ammoniaque. Il s'agit là d'une des plus grandes avancées scientifiques et techniques du XXème siècle.

En faisant cela et en permettant à l'Allemagne d'avoir des explosifs, Fritz Haber a également sauvé l'humanité d'une gigantesque famine qui aurait emmené avec elle plus d'un milliard de vies humaines selon certains scientifiques.

Aujourd'hui, on estime qu'environ 2 milliards de personnes vivent actuellement grâce à la découverte de Fritz Haber qui permet de créer des engrais.


Source:www.quora.com/éducation

Content created and supplied by: Souleym5 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires