Sign in
Download Opera News App

 

 

Les différents types de rêves

Le rêve est un « état de l'esprit généralement nocturne, se manifestant au cours du sommeil, cependant lorsque la personne en état d'éveille, on parle de souvenirs nommés qu'on peut appeler aussi rêves ».

Au cours de l'évolution de l'homme et des civilisations, le rêve a été un moyen de s'éloigner du temps et de l'espace habituel et réel , pour accéder au surnaturel, aux ancêtres, au divin, ou encore comme un moyen de guérison, de connaissance et de révélation.

La conception rationnelle et scientifique défini le rêve comme un processus ancré dans le corps et lié à l'activité du cerveau durant le sommeil. Dans les arts et la littérature, le rêve représente la « vie rêvée » au sens de projet chimérique ou de représentation d'un autre possible. Ce peut être aussi bien de l'agir (espoir, recherche...) que du pâtir (errance, déception...). Il existe cependant une variété de type de rêves :

Le rêve d'actualité

le rêve d'actualité semble se calquer sur la réalité (par exemple le futur marié qui rêve de son mariage), le rêve concomitant coïncide à l'environnement au moment du rêve (un bruit rêvé qui coïncide à un bruit extérieur), les rêves récurrents sont des rêves plus ou moins similaires qui apparaissent plus ou moins fréquemment.


Cauchemar

Le cauchemar est un rêve à forte charge anxieuse qui survient durant la seconde partie de la nuit, habituellement associé au sommeil paradoxal, et dont on garde le souvenir ; et qui se différencie des terreurs nocturnes qui surviennent durant le premier tiers de la nuit, liées à une mauvaise stabilité du sommeil lent profond, avec amnésie quasi-constante.


Rêve créatif


Il s'agit d'un rêve le contenu inspire une nouveauté : idée d'une œuvre artistique, invention d'un nouveau concept ou réponse à un questionnement. L'induction des rêves créatifs rappelle le procédé d'incubation de l'Antiquité, mais dans le but d'une création artistique ou de la résolution d'un problème plutôt que dans celui de la guérison. De nombreux créateurs ont trouvé l'inspiration en rêve par hasard. Mais il est possible de la provoquer volontairement. L'induction des rêves créatifs se fait selon un processus similaire au processus créatif en général. Une forte implication affective est nécessaire. Les étapes d'incubation, de pressentiment de la solution et d'illumination peuvent alors survenir dans le rêve, ou juste après l'éveil. L'étape de vérification permet d'évaluer si la solution est correcte.

De nombreux écrivains ou scientifiques se sont inspirés de rêves créatifs. William Blake par exemple a mis en œuvre un procédé de gravure sur cuivre que lui indiqua en rêve son frère cadet décédé, la Sonate des trilles du Diable composée par Giuseppe Tartini fut, d'après lui, une reproduction moins réussie que celle entendue en rêve, et enfin Friedrich Kekulé von Stradonitz rêva la structure cyclique du benzène et révolutionna la chimie moderne.


Rêve lucide


Dans le rêve lucide, il y a comme une irruption de la conscience éveillée dans le déroulement du processus onirique habituel. Le rêveur sait que le monde qui l'entoure n'est qu'une construction de son esprit et peut ainsi analyser et réagir de façon plus ou moins rationnelle selon son degré de « lucidité ». Cette prise de conscience, involontaire ou obtenue par certaines techniques, peut permettre au rêveur de contrôler le contenu et le déroulement du rêve.


Rêve prémonitoire


Un rêve prémonitoire est un rêve qui traite d'un sujet réel, parfois de nature symbolique (à l'image du rêve de Pharaon dans Genèse, 41, 1-36) et semblant être une représentation d'une situation, d'un événement extérieur présent ou futur dont le rêveur n'avait pas conscience au moment de s'endormir. Le rêve prémonitoire est donc un rêve à caractère prophétiques, ce type de rêve n'est pas forcément en lien avec la vie privée du rêveur et avertissent sur un événement futur censé se réaliser.


Rêve sexuel


Les rêves sexuels sont par définition des rêves qui tournent autour de la sexualité. 8 % des rêves ont un contenu sexuel dont la nature est, dans l'ordre : propositions sexuelles, baisers, fantasmes divers et variés, masturbation.

Dans 4 % des cas les sujets disent avoir éprouvé un orgasme. Chez l'homme, selon le rapport 1948 Kinsey; 83 % des hommes de 45 ans ont reconnu avoir fait des éjaculations nocturnes. La fréquence annuelle des rêves sexuels avec éjaculation nocturne varie de 4 à 11 % chez les hommes de 20 à 35 ans et de 3 à 5 % chez les hommes plus âgés.

5 % des enquêtés vivent ce type de rêve plus d'une fois par semaine, avec un maximum entre l'adolescence et 30 ans. La fréquence annuelle des rêves érotiques avec orgasme est de 3 à 4 %, 1 % en ayant plus d'un par semaine. L'incidence des orgasmes oniriques est maximale à la quarantaine.

D'après le psychologue Abraham Maslow, les rêves sexuels explicites sont plutôt le fait des femmes confiantes en elles-mêmes, posées, indépendantes et généralement actives. Le manque de confiance en soi ou d'inhibition, les rêves sexuels sont plutôt de type symboliques. Le rêve sexuel n'a généralement pas de lien avec l’érection nocturne.

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires