Sign in
Download Opera News App

 

 

Ce poisson des abysses peut vivre jusqu’à 100 ans

Beaucoup pensaient que les cœlacanthes avaient disparu en même temps que les dinosaures. Ils continuent d'étonner les scientifiques, qui viennent de découvrir que ces poissons pouvaient vivre jusqu’à 100 ans et porter leurs œufs pendant 5 ans.



Les coelacanthes


Les cœlacanthes sont des poissons primitifs qui peuplent les abysses. Beaucoup pensaient qu’ils avaient disparu en même temps que les dinosaures. Récemment, cette espèce a de nouveau stupéfié la communauté scientifique. Selon une nouvelle étude, ces « fossiles vivants » qui peuvent atteindre 1,80 m de longueur peuvent vivre jusqu’à cent ans, soit cinq fois plus longtemps que ce que l'on pensait jusqu'à présent.

Une nouvelle étude menée sur les écailles du cœlacanthe africain (Latimeria chalumnae), l’une des deux espèces connues, a révélé que leur espérance de vie avait été estimée à tort à tout juste vingt ans.

En outre, les femelles peuvent porter leurs œufs pendant cinq ans, soit trois ans de plus que ce que les scientifiques pensaient. Elles n’atteignent pas l’âge adulte avant cinquante-cinq ans, explique Kelig Mahe, auteur principal de l’étude de l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER).


La courte durée de vie présumée du cœlacanthe n’a jamais concordé avec ses taux de reproduction très bas, son métabolisme lent, ni avec son faible taux d’absorption d’oxygène. Toutes ces caractéristiques sont représentatives des animaux marins dont la maturation est lente, comme les requins des profondeurs.


« Ils ont été une énigme pendant toutes ces années », déclare Selena Heppell, directrice du Department of Fisheries Wildlife and Conservation Sciences de l’université d’État de l’Oregon, qui n’a pas participé à la nouvelle étude. « Donc [désormais] c’est bien plus logique. »


Par ailleurs, les résultats publiés le 17 juin dans la revue Current Biology signifient que ce poisson en danger critique d’extinction est bien plus vulnérable face aux menaces qui pèsent sur l’espèce, telles que les prises accidentelles ou les évènements climatiques extrêmes.

Content created and supplied by: Naki2π (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires