Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : une sanction est prévue contre les "margouillards", la voici

La pauvreté, les problèmes de tous genres, la mauvaise gestion des revenus, voici ce à quoi sont confrontés les travailleurs en général et les fonctionnaires en particulier de Côte d'Ivoire. Et pour faire face à ces difficultés qui surviennent, certains ont recours aux usuriers connus sous le sinistre nom de "margouillat".

Ces derniers font des prêts dont le taux d'intérêt peut aller jusqu'à 100%. Mais l'urgence et surtout l'insolvabilité des fonctionnaires auprès des banques les poussent à s'endetter auprès de ces "hommes d'affaires" sans scrupules.

Mais en réalité, la loi sanctionne cette pratique, le prêt à taux d'intérêt usuraire. Et le journal français le Monde en parle sur son site lemonde.fr en ces termes :

« sera puni d’un emprisonnement de deux mois à deux ans et d’une amende de 100 000 FCFA (153 euros) à 5 000 000 FCFA (7 700 euros) ou de l’une de ces peines seulement, quiconque aura consenti à autrui un prêt usuraire ou apporté sciemment, à quelque titre et de quelque manière que ce soit, directement ou indirectement, son concours à l’obtention ou à l’octroi d’un prêt usuraire ».

Mais ce qui émeut plus d'une personne, c'est que cette pratique est plus que courante dans notre pays et cette disposition de la loi ne semble être appliquée. Pourquoi ?

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires