Sign in
Download Opera News App

 

 

Enseignement supérieur : Mariatou Koné fait mentir les détracteurs des sciences socialees

Les sciences dites sociales sont en souffrance dans certains pays. On se souvient de la polémique qui a été créée lorsque Gnamien konan, en son temps ministre de l'enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, avait demandé la suppression de certaines disciplines de l'univers des sciences sociales et humaines.

Des années plus tard, cette question des sciences socialees refait surface. Au Rwanda, ces sciences ne seraient pas pourvoyeuses d'emploi. En Côte d'Ivoire, on veut les retirer de l'université Jean Lorougnon Guédé. Il est clair que les sciences traversent une zone de turbulences en ce moment.

Mais nous voulons faire une observation. L'actuelle ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation est un pur produit de ces sciences sociales décriées aujourd'hui. En effet, elle est anthropologue, et l'anthropologie est une science sociale. Et pourtant jusque là, tous reconnaissent qu'elle est à la hauteur de la tâche. Elle réforme et est en passe de remettre sur les rails l'éducation nationale qui semblait partir en lambeaux.

Les sciences sociales ne sont pas si mauvaises!

La ministre fait donc mentir les détracteurs de cette catégorie de sciences qui gagnerait plutôt à être promue par les différents acteurs notamment les enseignants et les étudiants.

Aussi, il faut reconnaître qu'on ne peut pas et on ne doit pas supprimer les sciences sociales du cursus universitaire car elles sont la base de la connaissance et la compréhension des comportements individuels et collectifs, de la formation des opinions, de la perception des choses.

Alors allons-y doucement.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires