Sign in
Download Opera News App

 

 

La Chine réussit à poser son robot Zhurong sur Mars

Après l’atterrissage dans l’hémisphère nord de la Planète rouge, un « signal » a été reçu sur Terre. Il s’agit pour les Chinois de leur première tentative indépendante, une réussite saluée par Xi Jinping.

C’est une première pour la Chine. L’atterrisseur Tianwen-1 a réussi, samedi 15 mai, à se poser avec succès dans une « zone prédéfinie » sur Mars avec son robot téléguidé Zhurong, a rapporté la télévision publique CCTV, qui a diffusé une édition spéciale, précisant qu’un « signal » avait été reçu sur Terre. L’atterrissage a eu lieu à 7 h 18, heure de Pékin (1 h 18 à Paris) dans une zone de la Planète rouge nommée « Utopia Planitia », une vaste plaine située dans l’hémisphère nord de Mars.

Atterrir sur la Planète rouge est particulièrement compliqué et de nombreuses missions européennes, soviétiques et américaines se sont soldées dans le passé par des échecs. La Chine avait déjà essayé d’expédier une sonde vers Mars en 2011, lors d’une mission commune avec la Russie. Mais la tentative avait capoté et Pékin avait ensuite décidé de poursuivre l’aventure seul. Il s’agit pour les Chinois de leur première tentative indépendante.

Le président chinois, Xi Jinping, a adressé ses félicitations. L’atterrissage sur Mars a été un moment critique. Compte tenu de la « très importante distance » avec la Terre, « Tianwen-1 » a dû « se poser tout seul », sans aide extérieure, souligne Chen Lan, analyste du site Go Taikonauts !, qui suit le programme spatial chinois.

« Zhurong » opérationnel durant trois mois

Les Chinois ont lancé fin juillet 2020 depuis la Terre leur mission inhabitée Tianwen-1, du nom de la sonde envoyée dans l’espace. Celle-ci est composée de trois éléments : un orbiteur (qui tourne autour de l’astre), un atterrisseur (qui s’est posé sur Mars) et à bord un robot téléguidé, Zhurong.

Content created and supplied by: Paullamar (via Opera News )

chine xi jinping

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires