Sign in
Download Opera News App

 

 

Science / droit: la lune n'appartient à aucun pays selon un traité international

La lune est un astre qui fait partie du quotidien de tous les terriens. Pour ceux qui ont vécu un peu au village, on a tous joué au claire de lune. Les sociétés font usage de la lune en fonction de leur civilisation. Aussi, la communauté scientifique et internationale s'intéresse à la lune. Et en 1969, le premier homme a marché sur la lune d'après ce que nous apprennent nos livres et les chaînes de télévision. C'est dans un pareil contexte que vu l'intérêt que l'homme accorde à cet astre, la communauté internationale a pris des dispositions. En effet, selon wikipedia.org, l'accord régissant les activités des États sur la Lune et les autres corps célestes, ou traité sur la Lune, est un traité multilatéral établissant l'appartenance de tout corps céleste, y compris ses orbites, à la communauté internationale. Il y est notamment stipulé que la Lune ne peut être utilisée qu'à des fins pacifiques et que toute activité doit y être conforme aux lois internationales, y compris la Charte des Nations unies. Lancé le 5 décembre 1979, le traité est entré en vigueur le 11 juillet 1984. D'une durée illimitée, il est sous la responsabilité du secrétaire général de l'ONU.

Le traité sur la Lune a été ratifié par quinze pays : Australie, Autriche, Belgique, Chili, Kazakhstan, Liban, Mexique, Maroc, Pays-Bas, Pakistan, Pérou, Philippines, Arabie saoudite, Turquie et l'Uruguay. La France, le Guatemala, l'Inde et la Roumanie ont signé, mais n'ont pas ratifié le traité.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires