Sign in
Download Opera News App

 

 

Grève: les frais COGES paralysent le lycée classique d'Abidjan

Le lycée classique d'Abidjan-Cocody est paralysé depuis lundi 15 mars par une grève des élèves. Décrétée par la section FESCI de cet établissement, elle va durer 3 jours. Les élèves reprochent à l'administration du lycée de ne pas tenir sa promesse de construire des infrastructures supplémentaires soit des sanitaires, une bibliothèque, un préau etc. Pourtant au titre des frais COGES payés en début d'année, 4000 FCFA devaient servir à la construction de ces infrastructures." La FESCI a interpellé la direction de l'Établissement par courrier. Mais il n'y a pas eu de suite. Alors les élèves ont mis à exécution leur menace de grève", rapporte Claude Aka Kadio,président de l'Organisation des parents d'élèves et étudiants de Côte d'Ivoire(OPEECI). " Demain nous nous rendrons dans le lycée pour en savoir davantage mais déjà, nous demandons aux responsables de prendre les dispositions nécessaires pour la reprise des cours" lance l'OPEECI. 

Selon la FESCI, c'est une grève interpelative. Si les responsables du lycée ne réalisent pas les projets promis, une grève illimitée sera déclenchée.

Les frais COGES sont au centre d'une polémique depuis des années. Entre autres reproches, il est dit que cet argent supplémentaire que payaient les parents d'élèves était utilisé à d'autres fins par les chefs d'établissement et les responsables des COGES. Pourtant ils devraient servir à des fins telles que voulues par les élèves du lycée classique d'Abidjan. 

En décembre 2020, le Président Alassane Ouattara a décidé qu'à partir de la rentrée prochaine, les parents ne paieront plus ces frais. L'Etat devra prendre le relai. 

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

alassane ouattara grève

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires