Sign in
Download Opera News App

 

 

Interview/ Coronavirus, S.E.M Leo Vinovezky (Ambassadeur d’Israël) : « voici l’antidote...»

L’Etat hébreux est l’un des pays qui a su contenir la propagation de la pandémie du Coronavirus. Quelle politique l’Israël a-t-il menée pour freiner cette maladie ? Pour en savoir davantage, nous avons échangé avec l’ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, S.E. Leo Vinovezky.   

Le bilan du Coronavirus dans le monde est très sombre : plus de 600.000 cas confirmés et 30.000 décès. Dans cette crise sanitaire sans precedent, l'État d'Israël a su contenir la propagation. Excellence, comment votre pays s'y prend-il ?


Cette vague de pandémie du Covid-19 frappe sans distinction, donc l'impact est mondial. En Israël, nous comprenons qu'une étroite collaboration entre les pays et les scientifiques est élémentaire et obligatoire. Nous prenons les mesures nécessaires, et il est important de rester discipliné et concentré pour affronter le Coronavirus. C'est également une leçon importante à apprendre, pour l'avenir.


Que fait l’Israël pour lutter contre la propagation du Coronavirus?


Il existe actuellement une dizaine de processus innovants: le MIGAL GALILEE RESEARCH INSTITUTE développe un vaccin. AMBU-VENT développe une nouvelle machine respiratoire. SIGHT DIAGNOSTICS développe un analyseur de sang. KAMADA développe des anticorps contre ce virus, collectant le sang et le plasma des patients israéliens qui se sont rétablis. EARLYSENSE est déjà installé dans les hôpitaux permettant de surveiller les patients, sans contact. RADLOGICS effectue une analyse visuelle des images médicales en intelligence artificielle. BATM a développé un kit de diagnostic rapide qui détecte le coronavirus à partir d'échantillons de salive, en quelques minutes.

 GENEYX a développé une banque de données génétiques dans le cloud. CLEW MEDICAL a développé un algorithme qui collecte des informations à partir des dispositifs de surveillance des soins intensifs. SOAPY propose le tout premier micro-poste d'hygiène écologique AI-IOT pour se laver les mains efficacement, selon les normes de l'OMS. En d'autres termes, Israël croit en STEM, qui signifie Science, technologie, ingénierie et mathématiques. En un mot, START UP NATION.


Revenons en Côte d'Ivoire, qui a enregistré son premier cas de Coronavirus le 11 mars 2020. A ce jour, l'on est à 165 cas confirmés dans le pays et un décès. Comment, selon vous, la Côte d'Ivoire peut-elle juguler cette pandémie ?

 

À mon humble avis, la Côte d'Ivoire prend les bonnes mesures, et nous pouvons voir un haut degré de coopération internationale, ici. Les dirigeants travaillent avec la population, et c'est la clé pour surmonter toute crise. Cependant, le monde entier paie un prix élevé et nous sommes, tous, tristes pour cela. Mais une crise est aussi une bonne occasion de changer notre mentalité. Vous pouvez, déjà, voir ces changements sur le terrain: les gens se soucient les uns des autres, se soucient des habitudes d'hygiène et aident les personnes qui sont dans le besoin, etc.


Le gouvernement ivoirien a autorisé, vendredi dernier, l’utilisation de la chloroquine dans le traitement des cas confirmés du Covid-19. Pensez-vous que ce molécule, qui fait débat ailleurs, peut sauver les malades ?


 Je ne suis ni médecin, ni scientifique pour déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Dans certains pays, dont l’Israël, nous travaillons pour obtenir le vaccin. En parlant de crise, il est temps d'investir davantage d'efforts et de budgets dans la science et la technologie pour affronter l'avenir de manière appropriée. Pour vaincre une épidémie, les gens doivent faire confiance aux experts scientifiques, les citoyens doivent faire confiance aux autorités publiques et les pays doivent se faire confiance, aussi.


Vendredi dernier, 650 tradipraticiens ont initié une rencontre avec les scientifiques ivoiriens, à Abidjan, en vue d'apporter leur contribution dans le traitement du Coronavirus. Croyez-vous que leur apport sera très utile ?


Peut-être que oui, peut-être que non. Cela ne dépend pas seulement des croyances, du patrimoine et de la culture. Chaque personne a un système immunitaire spécifique et un dossier médical. Pourtant, une telle réunion peut également être un important processus de réflexion. Le dialogue est non seulement nécessaire, mais essentiel. Pour éviter une catastrophe, le véritable antidote est la connaissance scientifique et la coopération mondiale. C'est pourquoi cette réunion scientifique peut être déterminante.


AKE


Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

Ambassadeur d'Israël Coronavirus

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires