Sign in
Download Opera News App

 

 

Recrutement des Enseignants-chercheurs : le ministre Adama DIAWARA en visite dans les centres

Après les épreuves écrites pour le concours de recrutement des Enseignants-chercheurs et Chercheurs, édition 2022, qui se sont déroulées le dimanche 08 mai 2022, les épreuves orales ont débuté le vendredi 20 mai 2022. Pour s’enquérir du bon déroulement de cette deuxième phase du concours, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Professeur Adama Diawara a effectué, le lundi 23 mai 2022 une visite du centre d’examen situé dans l’enceinte de l’Institut Pédagogique  National de l’Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP). 

Accompagné de son Directeur de cabinet adjoint, le Pr. Ouattara Djakalia, de sa cheffe de cabinet, le Docteur Goita Insiata Ouattara, et des premiers responsables de la direction de l’Enseignement Supérieur, des Examens et Concours, des Ressources Humaines, notamment, le ministre a pu se rendre compte du bon déroulement de l’organisation des épreuves orales. 

« Tout se passe très bien et dans le calme depuis les épreuves écrites aux épreuves orales. Je suis satisfait du déroulement de l’organisation », a laissé entendre le ministre Adama Diawara, au terme de la visite. 

« Maintenant, a-t-il ajouté, nous allons voir les notes des différents candidats pour voir si les niveaux sont ceux que nous escomptons pour nos structures de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ». 

Le ministre a également expliqué que les épreuves orales consistent pour les candidats « d’exposer sur leurs travaux de thèse ». « Il y aura une combinaison des deux (2) notes auxquelles il faut ajouter une troisième note, le projet pédagogique et le projet de recherche », a-t-il expliqué, précisant que c’est « à partir de ces trois notes pondérées à hauteur de 40%( pour les écrits), 40% (pour les entretiens) et 20% pour la troisième note. On sortira une note définitive à partir de laquelle les candidats seront classés. Ce sont les meilleurs qui seront recrutés ». 

Aussi, le Pr. Adama Diawara a-t-il indiqué que le besoin exprimé par les structures publiques de l’Enseignement supérieur public se chiffre à 742. « On a un taux de satisfaction qui est assez élevé qui sera dans l’ordre de 89%. Ce qui dénote de l’effort qui est fait par l’Etat de Côte d’Ivoire pour satisfaire les besoins des Enseignants-Chercheurs et Chercheurs de nos universités publiques », dira le ministre Adama Diawara. 

Pour rappel, 660 postes sont à pourvoir à savoir 450 postes pour le recrutement nouveau et 210 pour les glissements catégoriels. 1919 candidats prennent part à ces épreuves. « Ce qui fait à peu près un taux de réussite qui va se chiffrer autour de 34%. Soit un poste pour trois (3) candidats) », a souligné le ministre Adama Diawara.

Content created and supplied by: MESRS-CI/Ens_Sup-Rech_Scient (via Opera News )

Enseignants-chercheurs Enseignement Supérieur

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires